Anderlecht

Installé en tribune de presse pour commenter le match, Benoît Thans a eu un petit coup de nostalgie dimanche après-midi quand Sébastien Delferière a mis fin au calvaire du RSCA. Il y a 17 ans, il était de l’équipe de Westerlo qui avait infligé un score de forfait au Sporting. On était alors à la toute fin du 20e sièce. Ce qui s’est passé au Jan Breydelstadion ce 17 décembre 2017 est donc la plus lourde défaite d’Anderlecht au 21e siècle en compétition belge.

Jamais de toute son histoire le RSCA n’avait perdu par 5 buts d’écart en… 189 Toppers. Une gifle qui aurait même pu être encore plus violente si Bruges avait forcé jusqu’au bout. "Je suis honteux", reconnaissait Hein Vanhaezebrouck après la rencontre.

Une semaine après avoir perdu chez lui contre le deuxième, le champion en titre s’est fait humilier chez le premier. 8 buts encaissés en 7 jours contre Charleroi puis Bruges, ça fait beaucoup.

Trop ? On n’ira pas encore jusque-là. Ni pour la course au titre ni pour Vanhaezebrouck. Quand Besnik Hasi avait offert un titre totalement inattendu à Anderlecht il y a trois ans et demi, le RSCA comptait 12 points de retard sur le Standard après 29 journées de phase classique. On ne prendra donc pas le risque d’éliminer définitivement des Anderlechtois à 13 points du leader, playoffs obligent. En tout cas pas encore.

Et pour le coach ? Le niveau était catastrophique dimanche. Le Sporting de Vanhaezebrouck a pris une leçon d’envie et de football. Les Brugeois de Leko ont prouvé que leur place de leader n’était pas une question de chance, loin de là. Mais ça n’empêche pas de confirmer ce qu’on a déjà écrit : l’entraîneur du RSCA mérite un stage et un mercato avant d’être jugé.

Il n’a pas encore réussi à imprimer sa griffe mais il était impossible de faire passer son message, footbalistiquement complexe et opposé à la philosophie de son prédécesseur, dans une période si dense en matchs. Le mois de janvier sera donc crucial pour l’avenir de la saison 2017-2018 des Mauves. Avant cela, il reste une mission pour Vanhaezebrouck : éviter que l’écart avec Bruges grandisse encore face à Eupen et… Gand.