Anderlecht L’ex-homme fort du Gand d’HVH veut plus de temps de jeu pour le Mondial.

Thomas Foket est remplaçant à Gand et la situation commence à l’inquiéter. Yves Vanderhaeghe lui préfère le Tunisien Bronn dans un nouveau système qui porte ses fruits. Dans le Gand d’Hein Vanhaezebrouck, Foket s’occupait de tout le flanc droit et était l’un des hommes forts du système de l’actuel entraîneur du RSCA.

Avec seulement une titularisation et 6 montées au jeu, Foket commence à s’inquiéter pour son avenir. Revenu après son opération du cœur, il avait l’ambition d’être dans les 23 de Roberto Martinez pour la Coupe du Monde en Russie cet été. Chez les Diables, il était devenu la doublure de Thomas Meunier à droite dans le même système que Vanhaezebrouck.

À Anderlecht, on suit ce dossier de près, même s’il y a actuellement… 5 arrières droits potentiels avec Appiah, Najar, Chipciu, Bruno et Sowah. Mais le seul profil parmi ces 5 défenseurs qui plaît vraiment à Vanhaezebrouck, c’est Najar. Un Najar qui fera son retour avec les U21 ce lundi, mais dont le Sporting ne sait pas exactement s’il pourra, cette fois, tenir jusqu’à la fin de la saison sans pépin.

Le profil de Foket est donc intéressant pour les dirigeants bruxellois qui pensent aussi à belgiciser un noyau, notamment en vue de la saison 2018-2019 (le nombre de Belges sur la feuille de match passera de 6 à 8).

Seul souci : Foket n’a pas de bon de sortie à Gand. Il est la doublure de Bronn et, un cran plus haut, de Kalu. Vanderhaeghe aimerait donc le conserver. Mais son contrat se termine en 2019. S’il ne part pas en janvier et qu’il ne resigne pas, il entrera dans sa dernière année de contrat, avec tous les risques financiers que cela comporte pour les Buffalos.