Anderlecht

Les bonnes prestations de Leander Dendoncker pendant ces playoffs tombent vraiment à point nommé, tant pour le joueur que pour son club. Lors d’un entretien entre quatre yeux, Marc Coucke lui a fait savoir qu’il ne s’opposerait pas au transfert de son médian défensif cet été.

Suite à la revente du Sporting d’Anderlecht à Marc Coucke en fin d’année dernière, le sort du Diable Rouge semblait encore incertain. Coucke respecterait-il les promesses faites par la direction sortante et, notamment, par Herman Van Holsbeeck ? La réponse est clairement oui. La semaine dernière, les deux hommes ont pris le temps d’en discuter. Et à en croire le nouveau président anderlechtois, invité lundi soir par nos confrères de la RTBF dans La Tribune : "Un tas de choses lui avaient été promises par l’ancienne direction. Luc Devroe et moi lui avons confirmé que s’il y avait une offre correcte, on le laisserait partir. On lui a demandé de jouer le mieux possible lors des derniers matches. Mieux il jouera, plus il y aura de clubs. Les scouts qui étaient là contre Charleroi auront noté son nom."

Marc Coucke n’a pas évoqué le prix d’un éventuel transfert, pas plus qu’il n’a fait mention de l’accord existant entre Van Holsbeeck et l’Atlético Madrid. Pour rappel : la direction madrilène avait obtenu une priorité d’achat pour Dendoncker de l’ordre de 20 millions. Tout autre club désirant surenchérir devait d’abord passer par l’Atlético. Mais en janvier dernier, les Espagnols se sont rétractés. Et Coucke ne semble plus trop vouloir tenir compte de cet accord.

Lors des semaines à venir, Leander Dendoncker va donc jouer ses quatre derniers matches pour Anderlecht. Le Sporting s’est déjà assuré les services de Makarenko (Courtrai), mais va sans doute encore effectuer un gros transfert afin de pourvoir au remplacement son Diable Rouge.