Anderlecht Matias Suarez n’a pas vidé sa maison avant de partir en Argentine.

Matias Suarez n’a pas prévu les modalités de son départ. Il n’a en tout cas rien préparé à son domicile.

Sa femme, Magali avait dit qu’elle se tenait prête à rapidement faire ses valises en fin de saison car Matias voulait chercher un nouvel employeur ailleurs, elle a certainement oublié de prendre les meubles avec elle.

Car au domicile bruxellois de la famille Suarez, rien n’a bougé depuis son départ en vacances en fin de saison. La voiture, les meubles, les cadres, tout y est encore. L’Argentin devra donc, quoi qu’il en soit, repasser par Bruxelles pour prendre ses affaires. "Nous n’avons encore vu aucun camion de déménagement", disaient quelques voisins d’El Artista avant de préciser qu’il leur avait laissé entendre qu’il ne serait plus là à l’avenir.

Cela prouve également que ce bras de fer avec la direction bruxelloise n’était pas prévu et que l’idée est née durant son séjour au pays.

Anderlecht a , lui, précisé ne pas encore négocier avec Belgrano. Une nouvelle manière de bien faire comprendre au joueur que la balle est dans le camp d’Anderlecht et que sans l’accord de son employeur, un départ de Suarez est impossible.