Anderlecht

Retournement de situation total dans les deux dossiers prioritaires d’Anderlecht: Chancel Mbemba et Matz Sels - tous les deux appartenant à Newcastle - ne devraient pas rejoindre le RSCA.

Mbemba est sur le point de signer à Porto et les négociations avec les Anglais concernant Sels sont au point mort. Dans l’état actuel des choses, le Français Thomas Didillon sera le nouveau numéro 1 du Sporting. Il a signé hier.

Aux normes belges, Anderlecht a fait un gros effort pour transférer les deux internationaux de Newcastle. Newcastle a refusé les 2 millions proposés par Anderlecht.

Voilà pourquoi Anderlecht a vite finalisé le transfert de Didillon (22 ans, 1,93 m), initialement considéré comme numéro 2, vu l’accord de 5 ans avec Sels. Il vient de Metz, la lanterne rouge en Ligue 1. Didillon n’a joué que neuf matches cette saison, ce qui s’explique par une opération d’une hernie discale en janvier. Entre-temps, il est guéri.

“Thomas a suscité l’intérêt de plusieurs grands clubs anglais, mais a été freiné par une blessure, explique Anderlecht sur son site. Nous sommes convaincus de ses qualités et de son potentiel.” I

L’ex-international espoir français a joué pendant une saison à Seraing, qui évoluait encore en Proximus League (notre D2) en 2014-2015. Il avait laissé une excellente impression, surtout via ses réflexes. Mais a-t-il assez d’expérience pour faier face à la pression au Sporting?

Pour Mbemba, le Sporting voulait même donner 4 millions, un effort financier important afin qu’il préfère Anderlecht à Bruges et au Standard, également intéressés. Newcastle, qui avait payé 12 millions, a ri de l’offre du Sporting. Entre-temps, le défenseur congolais est en négociations avancées avec Porto, le champion du Portugal. Mbemba a presque un accord avec les Portugais.

À la recherche d’un défenseur central, Porto est venu sur la piste Mbemba via Luciano d’Onofrio, patron sportif de l’Antwerp, mais encore très proche des clubs portugais et, surtout, de Porto.

Du coup, Anderlecht doit activer d’autres pistes. Le Serbe Vranjes est encore et toujours un dossier très chaud. Mais l’AEK Athènes ne veut faire aucun cadeau. Son prix oscille autour de 2,5 millions. Les discussions sont en cours.

Selon L’Équipe, Anderlecht était également sur le défenseur Christophe Hérelle (25 ans, 1,88 m) de Troyes, club qui descend en Ligue 2. Hérelle, qui a encore deux ans de contrat, est également sur le radar de Nice, Huddersfield et… Bruges. Nice, qui a fait une offre de 4 millions, serait en pole.

Dendoncker : Lyon entre aussi dans la danse

Malgré une saison trop terne pour son talent, Leander Dendoncker jouit toujours d’une bonne cote à l’étranger. Et sa présence dans les 23 pour la Coupe du Monde n’y est pas étrangère.

Plusieurs clubs ont déjà pris leurs renseignements pour connaître le prix de transfert. West Ham est sur le coup depuis longtemps, après avoir déjà tenté sa chance en janvier dernier, mais un autre club est entré dans la danse : Lyon.

Les Français sont à la recherche d’un défenseur central de qualité. Le profil polyvalent de Dendoncker plaît beaucoup aux dirigeants.

Même si le transfert de Nabil Fekir à Liverpool a été annulé il y a quelques jours, Lyon n’est pas dans le besoin financièrement. Surtout depuis que la qualification en Ligue des Champions est assurée.

Du côté d’Anderlecht, on espère toujours obtenir plus de 15 millions pour Dendoncker (sous contrat jusqu’en 2021 mais qui possède un bon de sortie). C’est dans les cordes lyonnaises.