Anderlecht Roger Vanden Stock a reçu un prix d’honneur et a parlé de sa nouvelle vie.

Après 21 ans de présidence, Roger Vanden Stock a reçu un prix d’honneur de la Pro League , récompensant son action en faveur du football belge. "Il y a de l’émotion car c’était assez inattendu. L’honneur qu’on me fait est exceptionnel et cette standing-ovation signifie bien qu’on représente quelque chose pour le football belge. C’est cela qui me fait le plus plaisir."

Aujourd’hui, il profite de sa nouvelle vie. "Cinq semaines à la montagne, de temps en temps au golf et voir des amis : voilà mon programme de ces derniers temps. Et penser de temps en temps au football. J’ai toujours autant d’émotions quand je vois Anderlecht perdre des matches mais, autrement, quand on tourne la page, il faut le faire définitivement."

Il a pourtant cru à une remontée anderlechtoise. "Oui, j’ai cru au titre après la victoire à Bruges. En fait, j’y ai cru jusqu’à la mi-temps du match contre le Standard. Ensuite, le château de cartes s’est effondré. À Gand, on a vu une décompression totale", explique-t-il. "Finir deuxième ? Oubliez un miracle. Quand j’ai commencé comme président, nous avions dû attendre jusqu’à la dernière journée pour être européens. Beaucoup de clubs aimeraient déjà être troisièmes mais, à Anderlecht, il faut se poser les bonnes questions pour reprendre le rythme d’un titre tous les deux ans."