Anderlecht

Mais la piste du Genkois est abandonnée. Shikabala, lui, veut venir au Sporting

“Chavarria n’est pas comme Jestrovic: il est très collectif”


ANDERLECHT La saison dernière, les dirigeants anderlechtois ont dit haut et fort que leur nouvelle politique de recrutement s’orienterait autour des jeunes talents belges. Au final, ce sont quatre... étrangers qui ont été transférés.

“Le problème, quand nous nous intéressons à un jeune Belge, c’est que les prix montent directement à 4,5 ou 6 millions” , regrette Herman Van Holsbeeck. “C’est ce qui s’est passé avec Kevin De Bruyne. Nous en avions fait une priorité et nous étions prêts à débourser entre 2,5 et 3 millions. Nous étions même prêts à le laisser encore une, voire deux saisons à Genk pour qu’il garde du temps de jeu. Mais il a prolongé à Genk et aujourd’hui, cette piste est abandonnée.”

Pour ce qui est des jeunes Belges, Anderlecht doit donc changer ses plans mais pas sa philosophie. “Nous devons les recruter plus jeunes. On nous a d’ailleurs beaucoup critiqués pour avoir fait signer Dennis Praet de Genk et deux jeunes de Gand...”

L’argent qu’Anderlecht était prêt à débourser pour De Bruyne, il pourrait l’utiliser pour l’Égyptien Shikabala. “Je dois m’entretenir avec le président pour savoir si on continue à négocier ou si on arrête. Mais le joueur lui-même veut venir à Anderlecht” , explique Herman Van Holsbeeck, qui n’a pas voulu commenter l’intérêt du Standard pour l’Égyptien.

Avec Shikabala ou pas, le noyau mauve est déjà fort étoffé. “Nous n’avons perdu qu’un joueur, Van Damme, et nous en avons transféré quatre ! Maintenant, la question qu’on me pose, c’est comment faire pour dégraisser...”



© La Dernière Heure 2010