Anderlecht Les dirigeants du Sporting devront limiter la fête après ce 34e titre de champion. Le chantier s’annonce dantesque dans les bureaux de Neerpede

Anderlecht est champion. Ce fut la fête jusqu’au bout de la nuit au stade Constant-Vanden Stock d’abord et dans les cafés avoisinants ensuite. Trois années de frustration noyées dans le champagne et dans la bière. Le travail ne fait pourtant que commencer au Sporting. Le mercato estival s’annonce comme le plus épique de toute l’histoire du club avec de l’argent qui coulera à flots et des impératifs très compliqués à respecter. Bref, le champagne et la bière vont vite faire place au café bien serré et à l’aspirine effervescente dans les bureaux de Neerpede. À quoi ressemblera le RSCA 2017-2018 ? On tente d’y voir plus clair à travers les effluves post-34e titre.

1. Weiler veut imprimer sa griffe plus profondément

René Weiler a dirigé son tout premier entraînement au Sporting le 20 juin 2016. À l’époque, il ne connaissait pas grand-chose du club et pratiquement rien de notre Jupiler Pro League. Il avait repris un groupe déjà formé où il n’avait choisi personne. Après un tri parfois compliqué (quasi tous les jeunes dans le noyau B, Okaka et De Maio virés…) il avait réussi à faire quelques modifications en transférant Chipciu, Stanciu, Teodorczyk en été puis Trebel, Kiese Thelin et Ruben en hiver. Plutôt des bons coups même si la première saison du très cher Stanciu est une déception.

Fort de ses recrues et de ses bons résultats, l’entraîneur suisse a beaucoup de crédit. Cet été, il compte bien en profiter pour imprimer sa griffe plus profondément sur le vestiaire. Il veut recruter des joueurs qui correspondent à son profil. Entre le plus talentueux et le plus fort mentalement, il choisira toujours le second. Il connaît beaucoup de joueurs à travers l’Europe (il avait été directeur sportif à Saint-Gall en Suisse) et veut faire jouer son carnet d’adresses. Herman Van Holsbeeck devra contenter son coach tout en conservant de bonnes relations avec ses propres réseaux. Dans certains dossiers, cela pourrait s’apparenter à un rôle d’équilibriste.

2. Une grosse partie des vedettes veulent partir

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.