Anderlecht

En une semaine, Anderlecht a bien évolué. Hein Vanhaezebrouck est content de beaucoup de joueurs, mais pas de tous.

La rencontre face au PAOK Salonique n’avait rien en commun avec ce qu’on avait pu observer lors du derby bruxellois face au RWDM puis durant la purge à Heist. Anderlecht a déjà fait un pas en avant grâce à une semaine de travail intense.

Le stage a visiblement fait du bien aux Mauves. Les hommes de Hein Vanhaezebrouck ont affiché un visage positif.

Face à une équipe mixte du PAOK en première période, les Mauves ont fait le jeu, se permettant même de galvauder quelques occasions devant le portier adverse. "J ’ai aimé ce que j’ai vu en première période", a dit Vanhaezebrouck. " Le stage a été très positif, mais je sens que certains n’ont pas fait leurs devoirs à la trêve et ont plus de mal. C’est dommage. Ce sera une compétition au sein du groupe pour avoir sa place. J’ai encore dû me fâcher sur certains anciens qui font encore des erreurs qui ne doivent plus exister. "

Dans cette optique, il était déçu qu’un nouveau comme Cobbaut, blessé au talon à cause de ses nouvelles chaussures, n’ait pas pu travailler avec le groupe. "On a quatre semaines pour être prêts et mon système n’est pas simple."

Les automatismes arrivent petit à petit. On a pu observer quelques combinaisons en triangle et des changements d’aile rapides chers à Vanhaezebrouck. Point positif, les deux buts inscrits l’ont été sur des centres. Le premier sur corner, le deuxième sur une phase de plein jeu. Un point qui a souvent fait défaut la saison passée.

Les errements défensifs de la deuxième période sont moins compréhensibles que les quelques passes loupées à la construction du jeu.

Par deux fois, les Mauves se sont fait prendre trop facilement par l’attaque grecque. " C’était beaucoup de jeunes après la pause et j’ai senti des manquements dans l’organisation. Notre groupe est très bon, mais trop silencieux. Heureusement, je sens que Trebel et Kums commencent à prendre le rôle de leaders à cœur."

Une tendance vue sur le terrain. À deux, ils ont tenu l’équipe en première mi-temps.

RSCA (1ère mi-temps): Didillon; Sa, Bornauw, Milic; Saelemaekers, Kums, Trebel, Kayembe; Gerkens, Dimata, Musona.

RSCA (2e mi-temps): Boeckx; Sa (48e Dante), Bornauw (64e Delcroix), Obradovic; Sowah, Trebel (64e Sambi Lokonga), Makarenko, Amuzu; Gerkens (64e Abazaj), Dimata (64e Dauda), Morioka.

Les buts: 43e Bornauw (1-0), 45e+1 Gerkens (2-0), 47e El Kaddouri (2-1), 53e El Kaddouri (2-2)