Anderlecht René Weiler estime qu’il a fait ce qu’il devait en sortant Sofiane Hanni

Entre la déception et la fierté, René Weiler avait choisi la seconde option jeudi très tard dans la soirée. "On a joué un très bon match. La première mi-temps était vraiment bonne. On aurait même pu mettre un second but durant ces 45 premières minutes. Cela aurait fait une grande différence au final, je pense. La déception est quand même là, c’est toujours le cas quand tu perds après les prolongations."

Si le coach suisse avait osé aligner son onze de base malgré le topper qui s’annonce ce dimanche, il a aussi été critiqué pour avoir retiré Hanni après une heure de jeu. Des critiques étonnantes à ses yeux. "Je suis surpris qu’on me reproche ça. Et je trouve que c’est une erreur de penser que mes changements étaient mauvais. Hanni était légèrement blessé, avant et pendant le match. On a encore beaucoup de matches à jouer et je dois en tenir compte. On a aussi de bons joueurs sur le banc. Les quatorze gars qui ont été sur le terrain m’ont plu. Le second but de Manchester n’est tombé qu’à la 107e minute alors que j’ai fait les changements à la 65e. Même Mourinho m’a dit pendant le match que le rythme était élevé et que le match de dimanche en championnat ne serait pas simple pour les deux équipes. Non, mes changements n’ont vraiment pas influencé le match."

Dimanche, c’est un autre gros match qui attend René Weiler et ses hommes : contre le FC Bruges au Parc Astrid. "J’espère que ces 120 minutes ne laisseront pas trop de traces. On est naturellement fatigué mais je ne crains pas ce match. On est prêt et, comme je l’ai déjà dit, on a assez de joueurs pour pouvoir affronter le Club."