Anderlecht Mauvaise surprise : l’arrière droit français s’est fait opérer d’une hernie et sera out durant plusieurs mois...

Mauvaise nouvelle pour Anderlecht : hier, Dennis Appiah a été opéré d’une hernie. La saison du défenseur français est donc terminée. Il ne reste plus à Anderlecht qu’à espérer qu’Andy Najar se rétablira au plus vite.

Hormis ses proches et le staff (médical), personne n’avait tenu compte d’une inactivité d’Appiah. Il avait joué les derniers matches et était parti en stage de team building à Jupille, où il avait participé à la randonnée à vélo. Toutefois, il était absent à la reprise des entraînements, cette semaine.

Tout comme Frank Boeckx, il souffre d’une hernie. Boeckx a été opéré à la fin de la saison dernière, mais a connu une rechute. À ce jour, il n’est pas encore entièrement rétabli. Appiah, lui, doit tenir compte d’une inactivité de quelques mois. Il ne jouera donc pas pendant les playoffs et son début de saison est déjà en danger.

Du coup, Hein Vanhaezebrouck devra chercher une solution derechange sur le flanc droit: vu qu’Andy Najar n’est pas encore à 100%, il devra faire reculer Chipciu ou même Bruno d’un cran. Ou, il devrait donner une chance à un de ces trois jeunes: Saelemaekers, Dante ou Sowah, qui est rétabli.

Najar n’a pas encore repris les entraînements collectifs et le staff anderlechois ne tient pas à forcer la cadence. La blessure du Hondurien a été d’une telle complexité que la prudence est recommandée. Il ne sera pas encore prêt pour le premier match d’Anderlecht face à Gand.

Appiah a quasiment joué tous les matches sous Vanhaezebrouck. Titulaire dans 21 des 25 rencontres sous HVH, il est monté au jeu dans quatre des cinq autres matches. En l’absence de Najar, il était donc incontournable. Et s’il n’a pas toujours été l’homme du match, il n’a jamais servi autant d’assists qu’au cours de cette saison. Pas oins de sept: six en championnat et un en Supercoupe. C’est même plus que Hanni (6).

À Anderlecht, seul Morioka est mieux classé que lui (12 assists, dont 11 à Beveren et 1 à Anderlecht).

Yves Taildeman