Anderlecht Sofiane Hanni a été ménagé en prévision du match contre Bruges.

Sofiane Hanni, auteur d’une prestation énorme, avait des sentiments mitigés avant de remonter dans le car. "On a su rivaliser avec le grand Manchester United", estimait le milieu de terrain algérien. "On a tenu très longtemps mais finalement on a pris ce but dans la deuxième prolongation. On est déçus et fiers à la fois. On aurait aimé donner la qualification à nos supporters. Parfois, on se croyait à Anderlecht tellement ils chantaient fort."

Le remplacement de Hanni a fait basculer le match. "Le coach avait dit avant le match qu’il allait faire des changements assez tôt parce qu’il faut gérer trois matchs en un peu plus d’une semaine et parce qu’on est la seule équipe des playoffs 1 à jouer la coupe d’Europe. Étais-je fatigué au moment de quitter le terrain ? Normal (sourire). Oui, je sentais qu’on aurait pu battre Manchester mais il faut aussi avoir du respect pour les remplaçants. On a eu plusieurs bobos ces dernières semaines. Moi aussi."

Tout comme les autres joueurs d’Anderlecht, Sofiane Hanni a serré la main de José Mourinho à la fin du match."Il nous a félicités personnellement. Il a dit que nous avions livré une bonne prestation. Par contre, je n’ai plus vu les joueurs de Manchester. Ils n’ont même pas salué leur public. Manifestement, ce n’est pas suffisant pour eux de battre Anderlecht. Je n’ai donc pas pu échanger mon maillot avec qui que ce soit."

Les Anderlechtois rentrent à Bruxelles avec les jambes lourdes mais avec beaucoup de confiance avant le match contre Bruges.

"On n’avait pas besoin de ce match contre Manchester pour augmenter notre capital confiance. On est ambitieux pour ce match. On a une très bonne équipe. Il a fallu Manchester en Ligue Europa pour nous arrêter. Aucune autre équipe n’en aurait été capable."