Anderlecht

Anderlecht - Club Bruges était la tête d'affiche de la 3e journée du playoff I dimanche au Stade Constant Vanden Stock. 

Un "topper" qui ressemblait à un match de la toute dernière chance pour les mauves, tandis que les Blauw en Zwart (en jaune et noir ! ) avaient beaucoup à gagner mais pas tant que cela à perdre. Ils se souvenaient sûrement que battus 1-0 il y a deux ans, ils avaient alors vu le Sporting revenir à 1 point, puis finir 2e à 7 points au terme des sept journées suivantes...

Cette fois ce sont encore les Bruxellois, sur le même score d'1-0, un but signé de la tête par Lukasz Teodorczyk, lequel n'arrête pas d'adresser des bras d'honneur à ses détracteurs, qui ont gagné.

Bruges ne s'est d'ailleurs plus imposé au Parc Astrid depuis le 9 septembre... 1999.

Mais l'écart est de 3 points. Or le programme de la 4e journée mercredi est a priori plus favorable au Club, qui recevra Charleroi, qu'au Sporting, contraint d'affronter le Standard dans son enfer de Sclessin.

Le match qui a démarré sur les chapeaux de roue a failli voir Bruges mener dès la 5e minute lorsqu'un violent tir d'Abdoulaye Diaby s'est fracassé sur la transversale.

Anderlecht réagit, mais le gardien visiteur russe Vladimir Gabulov ne se laissa surprendre ni par Pieter Gerkens (9e), ni par une tête de Josué Sa sur un corner de Sven Kums (10e), ni par Lazar Markovic (22e), ni surtout par une frappe de Lukasz Teodorczyk (30e), le futur héros du match.

Matz Sels a lui dû attendre le temps additionnel de la mi-temps pour se distinguer en sortant de son but afin d'arriver avant Diaby sur un long ballon en profondeur.

Teodorczyk, l'arme fatale des mauves, porta finalement Anderlecht aux commandes en reprenant victorieusement de la tête un coup-franc d'Adrien Trebel à la 52e.

L'entraîneur brugeois Ivan Leko effectua ensuite deux changements - Wesley et Jordy Clasie à la place de Lior Refaelov et Stefano Denswil - qui allaient sensiblement améliorer la rendement de son équipe.

Sels dut ainsi neutraliser une reprise à bout portant mais faible de Diaby à la suite d'un corner de Ruud Vormer dévié de la tête par Hans Vanaken vers le Malien à la 71e.

Diaby n'en resta pas là, et eut la malchance d'égaliser à 10 minutes de la fin dans une position hors-jeu qui n'échappa pas à l'assistance video, après avoir dribblé Sels. Ce dernier dut encore repousser un excellent tir d'Anthony Limbombe dans le temps additionnel, puis fut tout heureux de voir Jelle Vossen, qui avait remplacé Diaby, manquer la transformation d'un centre diabolique dont le Soulier d'Or Vormer a décidément le secret...

Les réactions

Adrien Trebel 

Kenneth Saief 

Marc Coucke: "Oui, je suis pour le VAR. J'ai vu les images, c'est hors-jeu. Aujourd'hui le VAR a bien fonctionné, et il a permis d'éviter une nouvelle polémique. Même si c'est pour 3 millimètres, c'est un hors-jeu indiscutable. Quand on observe le match dans son intégralité, nous étions mieux que Bruges. C'était un très bon match de Playoffs 1. On méritait la victoire, même si Bruges a bien joué en seconde mi-temps. Sans le VAR, il y aurait eu une polémique quant au hors-jeu de Diaby. Le plus important c'est que tout le monde prenne conscience que les arbitres essaient de faire un bon match. L'arbitre de la rencontre a fait un bon match. Nous avons toujours 3 points et demi de retard mais avec Markovic qui joue de mieux en mieux, ça change les choses. On ne peut pas encore penser au titre, il reste 7 matches et on a du retard. Mes joueurs m'ont malgré tout surpris par leur très bon match."

Abdoulaye Diaby: "Pourquoi la vidéo sur cette phase de jeu ? Je trouve ça vraiment frustrant. L'arbitre a demandé la vidéo alors qu'au départ il ne pense pas qu'il y a hors-jeu. Ils font vraiment comme ils le veulent."

Sven Kums: "Ce n'était pas simple parce qu'ils étaient beaucoup au milieu de terrain mais on a bien géré. Cette semaine va être très importante pour nous avec deux matches à l'extérieur qui s'annoncent compliqués."

Dion Cools: "On est vraiment déçu. Le résultat est décevant mais le championnat est encore long. Je n'ai pas vu les images pour le hors-jeu de Diaby, mais on aurait pu globalement mieux jouer. Ils n'étaient pas si forts que ça, c'est de notre faute. On doit être efficace et appuyer quand on domine."

Yvan leko : "C'est difficile de perdre comme cela. C'était un match assez atypique. Anderlecht a joué en contre-attaques alors qu'ils étaient chez eux. Nous avons beaucoup eu la possession mais il nous manquait un petit quelque chose dans les 30 derniers mètres"

Hein Vanhaezebrouck : "On aurait du être beaucoup plus efficace devant le but et marquer plus pour éviter la nervosité de la fin. On a gardé le zéro. C'est bien et ça faisait longtemps. On a bien respecté les consignes. L'intervention du VAR ? Je pensais qu'il y avait une faute avant. Si le VAR dit qu'il y a hors-jeu c'est qu'il y avait. En phase classique, il n'y avait pas le VAR contre Bruges et un but nous avait été annulé. Si le VAR était là, on serait plus prêt de Bruges aujourd'hui"

Notre direct commenté