Anderlecht Malgré deux penalties ratés et une défense perfectible, le RSCA s’est imposé.

Anderlecht a bien terminé sa préparation en battant Rennes samedi soir au Parc Astrid. Un succès qui permet aux Bruxellois de boucler leur huitième et dernier match amical d’avant-saison sans défaite, à une semaine de la reprise en Pro League , samedi (18h) à Courtrai.

Même s’il ne faut pas tirer trop de conclusions d’une rencontre face à une équipe qui a deux semaines de préparation de moins dans les jambes (la Ligue 1 ne reprend que mi-août), les hommes de Vanhaezebrouck ont donné l’impression d’être globalement prêts à reprendre la compétition.

Le onze aligné face aux Bretons devrait ressembler à l’équipe qui débutera au stade des Éperons d’Or la semaine prochaine. Seuls Santini et Saelemaekers, sur le banc au coup d’envoi, peuvent espérer prendre les places de Musona et d’Appiah.

Si personne n’a raté son match samedi soir, plusieurs Anderlechtois sont quand même nettement sortis du lot devant 5000 supporters (dont quelques courageux Rennais).

Le gardien Didillon s’est montré très rassurant, aussi bien dans les airs que dans son jeu au sol. Il a notamment été applaudi pour ses longs dégagements aussi précis qu’élégants.

Trebel a, si c’était encore nécessaire, prouvé qu’il était indispensable au RSCA. Il était dans tous les bons coups offensifs en restant précieux à la récupération, aux côtés d’un Makarenko qui semble être son bon complément. Il a distribué deux passes décisives, sur corner à Milic puis sur coup franc à Dimata. Seul bémol il a raté un penalty.

Dimata aussi, un peu plus tôt dans le match. Mais c’est également la seule remarque négative qu’on puisse faire sur sa prestation. L’attaquant était très disponible dans le jeu. Il a marqué un but de la tête mais il a aussi donné un assist, à Gerkens, et a obtenu les deux penalties.

C’est en défense que le Sporting a encore le plus de boulot. Outre quelques erreurs individuelles et l’exclusion de Vranjes pour un tacle pieds en avant, il y avait souvent trop d’espace dans le dos des arrières. "On marque beaucoup mais on en prend trop aussi", acquiescait Vanhaezebrouck. "Il faudra améliorer cela en compétition. On finit la préparation sans défaite mais il ne faut pas croire qu’on va tout écraser en championnat maintenant. Il reste du boulot."

Anderlecht : Didillon (62e Boeckx); Vranjes, Bornauw (89e Delcroix), Milic (46e Saief); Appiah (87e Dante), Trebel (62e Kayembe), Makarenko (62e Kums), Cobbaut; Gerkens (62e Santini), Dimata (74e Dauda), Musona (62e Saelemaekers).

Rennes : Koubek; Traore (58e Mexer), Gelin (78e Poha), Gnagnon, Baal (46e Bensebaini); Andre, Lea Siliki; Zeffane, Bourigeaud, Del Castillo; Siebatcheu (74e Tell).

Arbitre : M. Dierick.

Exclusion : 60e Vranjes.

les buts : 15e Milic (1-0), 50e Gerkens (2-0), 55e Zeffane (2-1), 57e Dimata (3-1), 82e Tell (3-2).