Anderlecht

Herman Van Holsbeeck y visionne des joueurs qui sont redevenus abordables pour Anderlecht

Suivez Saint-Trond - Anderlecht en direct dès 20h15

ANDERLECHT Nicolas Frutos avait ouvert la voie, en novembre 2005. À l’époque, il était le meilleur buteur du championnat argentin... Biglia, Pareja et Leiva ont suivi. Mais très vite, le Sporting a compris qu’il n’était plus en mesure de transférer les meilleurs joueurs argentins, devenus trop chers. L’arrivée des Russes sur ce marché a en effet fait exploser les prix. La signature de Matias Suarez faisait figure d’exception : il évoluait en D2 à Cordoba, une ville éloignée des regards des recruteurs du monde entier.

Aujourd’hui, la filière argentine a de bonnes chances d’être réactivée. Herman Van Holsbeeck séjourne actuellement dans le pays du tango pour y visionner plusieurs joueurs. Grâce à la crise, les prix ont chuté et le Sporting est à nouveau capable de s’offrir une perle argentine. Anderlecht entretient le mystère autour du profil recherché, mais le club pourrait faire venir un gardien et peut-être un back droit en vue de la prochaine Ligue des Champions. Les dirigeants mauves préparent aussi des solutions de rechange en cas de départ de Boussoufa ou de Juhasz.

Anderlecht a un atout important sur le marché argentin : il s’agit de Gérard Witters. Il a été le bras droit de Van Holsbeeck avant de devenir responsable du secteur pour le Sporting. Et les Mauves auront peut-être un nouveau contact sur place : si Nicolas Frutos décide de s’orienter vers le monde des agents des joueurs, il pourra encore rendre de fiers services à Anderlecht...



© La Dernière Heure 2010