Anderlecht Herman Van Holsbeeck revient sur la saison et évoque les transferts.

Ce n’est pas un secret : Herman Van Holsbeeck a joué très gros cette saison en faisant confiance à René Weiler et en le soutenant jusqu’au bout. Au final, il s’en sort gagnant.

Herman, êtes-vous soulagé ?

"C’est plus qu’un soulagement. Je pense que c’est le plus beau de mes huit titres et le plus difficile. Il y a eu des tonnes de critiques depuis le premier jour. On a tout refait depuis zéro, on a nettoyé un vestiaire. C’est difficile en une saison. Cela fait encore plus plaisir de finir champion. Je devenais invivable à la maison donc ma femme sera contente."

C’est pour cela que vous êtes tombé dans les bras de René Weiler ?

"Je pense que Weiler sait ce que c’est Anderlecht et être critiqué. Il nous a remercié car il a cloué le bec à plus d’une personne."

Vous vous êtes mis dans une situation difficile pour lui…

"On a continué à soutenir le coach. J’écoutais plus les émissions et les analystes afin de pouvoir garder ma ligne. Je devais espérer que mes choix soient les bons. À un moment, en novembre, seuls Roger Vanden Stock et moi soutenions René Weiler. Le match à Qarabag a été le déclic et de là on a commencé à gagner."

Il a changé l’ADN du club ?

"Il a changé la mentalité du vestiaire. C’est un homme droit. Il place tout le monde sur le même pied. Que tu sois Tielemans ou Teo , il y a une ligne et si tu la dépasses, tu as un souci. Il a eu un soutien énorme du vestiaire car ils savent qu’ils sont tous égaux."

La saison a été difficile…

"L’an passé, nous avons dû choisir tard le nouveau coach. Nous avons loupé un ou deux castings car nous ne connaissions pas exactement la philosophie que nous aurions. Il sait où il va et voudra mieux jouer l’an prochain en gardant la mentalité. Vous verrez que les joueurs qui vont arriver dans les semaines à venir sont des gars qui savent jouer au football."

Qu’en est-il de Tielemans ?

"Je pense que Youri Tielemans est désiré par de nombreux clubs. Ce ne sera pas spécialement facilement de le garder Il ne partira peut-être pas pour Monaco. Rien n’est signé !"

Et les autres ?

"Kara et Acheampong, on leur avait déjà dit qu’ils pouvaient partir. Pour les autres, on discutera mais je veux garder un maximum de joueurs."

Dendoncker reste ?

"On va le garder. Sûr et certain. Si on veut une bonne équipe l’an prochain, on doit le garder."

Qu’en sera-t-il des arrivées ?

"Il n’y a rien de fait mais on sait ce qu’on veut faire. Il y a déjà une liste mais je ne vous la donnerai pas. Ce sera plus calme mais plus pointu."

Teodorzcyk ne partira pas ?

"On va essayer de le garder. Ceux qui partent, on va les remplacer par des meilleurs."