Anderlecht

Roger Vanden Stock a surtout tenu à féliciter deux hommes avant de quitter Charleroi jeudi soir: Herman Van Holsbeeck et René Weiler.

"Weiler a réussi à insuffler à Anderlecht non pas un football champagne mais un football sérieux. Je pense qu’on va encore s’améliorer grâce à lui et que la saison prochaine, notre football sera meilleur. Il a fait naître dans cette équipe une mentalité exceptionnelle. En 45 ans à Anderlecht, je n’ai jamais vu un esprit de groupe aussi intense que celui créé par René Weiler cette saison-ci. J’ai même entendu des applaudissements après un match dans notre vestiaire; cela n’arrive jamais normalement."

Pour Van Holsbeeck, le président avait des compliments encore plus forts : "Il y a onze mois, on n’avait pas d’équipe, pas d’entraîneur et beaucoup de joueurs qui voulaient partir. Ce titre, c’est celui d’Herman. Il a réussi beaucoup de choses en peu de temps, dont l’arrivée de cet excellent entraîneur. On va essayer de garder un maximum de joueurs. Et on trouvera les bons remplaçants de ceux qui s’en iront."