Anderlecht

Les clubs professionnels auraient préféré que Roger Vanden Stock – le spécialiste des compromis – reste le président de la Pro League. Mais – et ce n’est pas une surprise – le président démissionnaire d’Anderlecht quitte aussi la Pro League. 

“J’ai 75 ans, le moment est venu pour faire autre chose et profiter de la vie. Avec ma femme, j'ai décidé de voyager davantage, jouer au golf, faire du ski, etc.”, dit Vanden Stock. “C’est un moment émouvant, mais quelqu’un d’autre devra reprendre mes fonctions.”

Le nouveau président devra être désigné à l’assemblée générale du 5 juin. Le nom de Marc Coucke circule déjà, mais il y aura d’autres candidats. Vanden Stock est président de la Ligue des clubs professionnels depuis avril 2015. Pendant presque trois ans, il a géré sa ligue comme un vrai père de famille. Il est parvenu à réduire les tensions entre les clubs professionnels et entre les clubs pro et les clubs amateurs.

Devant les caméras de RTL , il a fait quelques déclarations concernant son départ d’Anderlecht. “À 75 ans, vous devez commencer à compter les jours qui restent et pas regarder derrière vous. Quand vous avez vingt ans de carrière, dix titres de champion et vingt et une qualifications européennes, j’attends celui qui fera mieux que moi dans les vingt ans à venir.”

Concernant la reprise du club par Coucke, il dit : “Si je dois croire la presse, je laisse à mon successeur un club boiteux. À court terme, c’est peut-être le cas. Mais à long terme, ce sera encore le premier club de Belgique.”