Anderlecht

Hier soir, Anderlecht a organisé une rencontre entre Hein Vanhaezebrouck (et ses adjoints) et les clubs de supporters. 

Deux membres par club étaient les bienvenus. Très jovial, sympa et ouvert, Vanhaezebrouck a charmé son audience et a posé pour des photos avec tous ceux qui le souhaitaient.

Il a promis que certains lundis, les joueurs rendraient visite à des clubs de supporters. "Il faut une interaction entre joueurs et supporters, les deux doivent faire des efforts", dit le coach.

Il a promis de changer le style de jeu d’Anderlecht. "Le jeu de René Weiler était comme celui de Mourinho : il était basé sur la réaction. Moi, je veux le ballon. Les adversaires doivent à nouveau avoir peur de venir au Parc Astrid."

Il a confirmé qu’il était bel et bien supporter d’Anderlecht en étant jeune. Ici et là, sa déclaration d’amour concernant son plumier en mauve et blanc avait été remise en question. "J’ai une fois été à Bruges - Dortmund, mais jamais à un match de championnat", dit Hein. "Et si je suis rentré dans un café de supporters de Bruges à Lauwe, c’est parce que je participais à une tournée des bars. Jamais, je n’ai mis une écharpe de Bruges. J’étais fan d’Anderlecht."

Quand un jeune fan l’a confronté avec sa déclaration "Kums à Anderlecht ? Trebel et lui vont se sortir mutuellement de l’équipe" , faite quand il était à Gand, Vanhaezebrouck a répondu avec un sourire : "J’avais dit ça parce que je voulais Kums à Gand…"

>> Découvrez notre article complet sur ce que Vanhaezebrouck a déjà changé à Anderlecht <<