Anderlecht Vu qu’il n’a que Ganvoula, Vanhaezebrouck regrette d’avoir lâché Harbaoui et Beric.

Hein Vanhaezebrouck était en forme, à sa conférence de presse hebdomadaire. Il a notamment parlé des 29 buts inscrits par les quatre attaquants partis en janvier, que nous évoquions dans notre édition d’hier.

Les 29 buts des attaquants partis. "Désolé, mais ce sont les playoffs 2 (il fait allusion aux 15 buts de Harbaoui). Je ne comprends pas du tout que le titre de meilleur buteur ne soit pas décerné après la phase classique. C’est inimaginable. Certains joueurs ont joué dix matches de playoffs, d’autres huit. Où est la logique ?"

Ganvoula, seul autre ‘9’. "On a laissé partir Beric et Harbaoui parce qu’on nous a dit de façon claire et nette qu’on aurait plusieurs autres attaquants. C’était sûr et certain. Sinon, je ne les aurais pas lâchés. L’attaquant était là jusqu’à 20 heures (Mitrovic) mais n’est finalement pas venu."

Ganvoula titulaire ? "Il est l’option logique, mais nous avons plusieurs options, qui sont moins naturelles. Markovic, Onyekuru ou Gerkens en ‘faux 9’, c’est moins naturel. Cela a marché avec Hanni, mais il avait plus les qualités pour remplir ce rôle."

Najar - Onyekuru ? "Najar est plus prêt qu’Onyekuru. Mais Henry a franchi une étape en osant aller au duel dans le match des U21, lundi. Je vais peut-être les sélectionner tous les deux."

La fin de Deschacht ? "On n’a pas encore pris de décision. On se focalise d’abord sur les playoffs 1."

La 1e place ? "On regarde ni en haut ni en bas. Mais il faut déjà que Bruges perde tout ou que nous gagnons tout. On se focalise sur le 2e place. On joue trois fois chez nous, Gand seulement deux fois."

Équipe de contre-attaque ? "(Philippe Clement a dit qu’Anderlecht préfère ne pas avoir le ballon) "Il se trompe. Après la première mi-temps à Genk, on avait 51 % de possession. On veut la possession du ballon, mais ce n’est parfois pas possible."