Anderlecht

Le Club de Bruges s'est imposé 2-1 contre le Sporting d'Anderlecht dans le premier sommet de la saison, dimanche pour le compte de la 5e journée de Jupiler Pro League.

Dans une première mi-temps globalement dominée, les Brugeois ont marqué à deux reprises via Dennis (3e) et Vanaken (43e) alors que Musona avait égalisé (19e). Ce succès permet aux Brugeois (13 pts) de prendre la tête et d'infliger à Anderlecht (2e, 12 pts) son premier revers de la saison.

Pour ce premier topper de la saison, Ivan Leko faisait d'emblée confiance à son attaquant iranien Kaveh Rezaei, fraîchement arrivé de Charleroi.

Comme souvent, le Club de Bruges a entamé son match tambours battants, obtenant coup sur coup deux corners. Le deuxième, botté par Hans Vanaken, a trouvé la tête de Dennis. Le Nigérian, 1m74, s'est faufilé entre deux défenseurs bruxellois pour trouver le chemin des filets de Thomas Didillon d'une tête croisée (1-0, 3e).

Le début de match, d'une haute intensité technique, a vu la phalange d'Hein Vanhaezebrouck revenir dans la partie sur son premier tir cadré. Landry Dimata, trouvé dans la profondeur par Adrien Trebel, a vu son centre en retrait trouver Knowledge Musona, seul au petit rectangle (1-1, 19e).

Malgré deux farouches occasions anderlechtoises, signées Salemaekers (32e) et Dimata (37e), ce sont bien les Gazelles qui se sont montrées les plus dangereuses. Antonio Milic, voulant laisser filer le ballon en coup de pied de but, a vu Dennis lui subtiliser le cuir. Le Nigérian a temporisé avant de trouver Rezaei mais c'était sans compter sur un très bon Didillon, attentif sur sa ligne (34e).

Prenant l'ascendant physiquement, le Club a pris l'avantage sur une très belle combinaison entre Vanaken et son capitaine néerlandais Ruud Vormer. A la réception d'un une-deux rapide et précis, Vanaken s'est joué du jeune Sebastiaan Bornauw, 19 ans, avant de tromper Didillon du plat du pied (2-1, 43e).

L'entame du second acte s'est montré plus poussif, les deux équipes étant moins précises. Anderlecht était toutefois le plus pressant via Saelemaekers (47e), Santini (49e) ou encore Amuzu (60e).

Après une occasion signée Rezaei suite à une mauvaise relance de Milic (64e), les Brugeois sont passés très proche de creuser l'écart. Sur un nouveau corner, le Français Benoit Poulain a vu sa tête croisée heurter le poteau avant d'arriver dans les bras de Didillon (70e), heureux de pouvoir s'emparer du ballon. Vanaken, précieux dans l'entrejeu brugeois mais manquant de tranchant dans son dernier geste, a une nouvelle fois alerté Didillon (77e).

Anderlecht pensait hériter d'un penalty de Bart Vertenten, qui aura d'ailleurs bien dirigé les échanges, mais le VAR a ajusté la décision de l'arbitre, le tacle de Poulain étant effectué à l'entrée de la rectangle. L'envoi de Dimata a ensuite trouvé le mur brugeois (80e).

Malgré l'entrée de Zakaria Bakkali, qui jouait ses premières minutes pour le RSCA, le Sporting n'a pas pu trouver la faille dans l'arrière-garde de la Venise du Nord, pourtant quelque peu fébrile dans le temps additionnel.

Le Club de Bruges inflige donc au RSCA sa première défaite de la saison et prend les commandes du championnat avec 13 unités. Les Brugeois devancent d'une longueur son adversaire du jour. Le Standard et l'Antwerp suivent avec 11 unités.

Les matches La Gantoise - Lokeren (18h) et Genk - Waasland-Beveren viendront ponctuer cette 5e journée de championnat. En cas de victoire, les Limbourgeois pourraient rejoindre le Club de Bruges en tête de championnat. 
 

RÉACTIONS:

Didillon : "On prend un but très tôt dans la rencontre, on est mis en difficulté les dix premières minutes. On s'est fait rentrer dedans en début de match, notamment sur les phases arrêtées. On a le mérite de revenir sur un superbe but et puis de prendre le controle du match. Dans les cinq dernières minutes de la première mi-temps, on ne suit pas nos hommes qui s'infiltrent de la deuxième ligne. Ce sont des erreurs qui se payent cash. On a eu quelques opportunités pour revenir mais on n'y est pas parvenus. Bruges était à notre portée aujourd'hui."

 Bornauw : "Bien sur que je suis déçu, on est tombés sur une équipe forte de Bruges. J'aurais voulu qu'on gagne ce match. Physiquement, j'ai fait de mon mieux, à la fin, je sentais les crampes arriver. Mais je suis resté concentré sur mon job : gagner des duels. Anderlecht aurait pu prendre un point. On a été mis en difficulté dès les premières minutes, on prend un but évitable. On ne doit pas oublier ce qu'on a réalisé les matches précédents. On a 12 points sur 15, c'est bien. On regarde déjà vers le prochain match contre l'Antwerp."

Dion Cools : "C'est une victoire qui fait du bien, c'est une revanche au match de l'année passée. Après notre nul contre l'Antwerp, c'était le moment parfait de faire quelque chose aujourd'hui, de montrer qui est à la meilleure équipe en Belgique. On a eu les meilleures occasions même si le RSCA faisait circuler le ballon en deuxième mi-temps. Anderlecht a des joueurs très techniques, quand on joue à la maison on se bat sur chaque ballon pour nos supporters, on en voulait plus qu'eux. Pas facile d'être sur le banc, mais Dennis fait une première mi-temps magnifique, pour moi c'était le meilleur joueur sur le terrain. S'il fait un match pareil chaque semaine ça ne me pose pas de problème, c'est à moi de gagner ma place."

Rits : "On est bien rentrés dans ce match, on a commencé avec beaucoup d'énergie. C'était un match très sérieux avec des duels et de la vitesse. La clé c'était l'importance de cette énergie et de l'intensité, c'est là dessus qu'on gagne la rencontre aujourd'hui. Je pense qu'on mérite, on avait plus l'envie de gagner. Au final, on passe devant Anderlecht au classement, c'est une bonne chose."

Hein Vanhaezebrouck, positif sur les jeunes : "Il y a eu du positif surtout pour les jeunes, ils ont su montrer qui'ils étaient capables de jouer face à des joueurs plus expérimentés. Amuzu a été très fort et Bornauw a dominé Wesley. Je ne trouve pas que c'était un tout bon Bruges mais malheureusement nous non plus on n'a pas été bons. Qualitativement, Bruges n'a pas montré assez aujourd'hui. C'était un match avec beaucoup de duels, d'engagement et de suspens. Bakali ? Il a joué 20 minutes, si en 20 minutes on ne peut pas se montrer dangereux une seule fois, alors quelle est la raison de le faire jouer plus de 30 minutes ?"

Leko : "L'approche de ce Topper était difficile, on a pas su travailler les automatismes correctement cette semaine (avec l'arrivée de Rezaei titulaire et Amrabat rentré au jeu). On a bien démarré, on a réussi à trouver de la verticalité et à se créer beaucoup d'opportunités face à un topclub. Au final, on l'emporte et c'est super positif pour nous. On sait ce qu'il nous reste à faire, il faudra encore travailler. Maintenant le noyau est complet, on va bosser pour améliorer les automatismes pour le match de la semaine prochaine."



REVIVEZ LA RENCONTRE EN DIRECT COMMENTE:


Anderlecht a parfaitement négocié son début de saison: quatre victoires en quatre rencontres, 13 buts marqués, 4 encaissés. Bruges a perdu ses premiers points dimanche dernier à l'Antwerp (1-1) suite à une erreur du gardien Karlo Letica en fin de rencontre. Porté par son duo Ivan Santini-Nany Dimata, respectivement auteurs de 7 et 4 buts, Anderlecht se déplace chez son rival avec 2 unités de plus et un moral gonflé à bloc.


L'entraîneur brugeois Ivan Leko devra composer avec les blessures de plusieurs joueurs (Jelle Vossen, Clinton Mata, Marvelous Nakamba et Krépin Diatta) alors que Wesley est suspendu. Le Croate se retrouve avec très peu de solutions offensives et pourrait devoir lancer d'emblée sa dernière recrue, l'Iranien Kaveh Rezaei, tout juste transféré de Charleroi.

Les compositions:

- Anderlecht: Didillon - Milic, Bornauw, Vranjes - Amuzu, Saelemaeker - Makarenko, Trebel - Santini, Dimata, Musona


- FC Bruges: Letica - Denswil, Mitrovic, Poulain - Danjuma, Rits, Vormer, Dennis - Vanaken - Wesley, Rezaei