Anderlecht Vanhaezebrouck est charmé par le soutien des fans, notamment lors du déplacement à Charleroi : "Quelque chose revit dans le club"

Contre Mouscron, Hein Vanhaezebrouck devra combler son flanc gauche sans Cobbaut (les ligaments sont touchés, il sera absent au moins 6 semaines) et sans Saief (toujours en rééducation). Mais ça n’a pas entamé sa bonne humeur jeudi après-midi. "Et en plus, je ne vais pas prendre de risque avec Najar. Malgré tout ça, j’ai quand même des solutions pour occuper cette place à gauche. Cela prouve que l’effectif est bien équilibré, mieux que l’an passé."

C’est probablement le jeune Amuzu qui devrait débuter face aux Hurlus. "Les jeunes progressent bien cette saison. L’an dernier, j’organisais des petits matches entre les jeunes du groupe et les plus âgés. Les jeunes étaient toujours balayés. Mais ça commence à changer. Les jeunes parviennent même parfois à gagner."

Si Vanhaezebrouck a la banane, c’est aussi en partie grâce à la vidéo de Charleroi - Anderlecht, visionnée cette semaine avec son staff. "Je me suis rendu compte que j’avais été trop sévère envers mes joueurs. Tout n’était pas parfait mais on a fait de bonnes choses chez un candidat aux playoffs 1. J’ai aussi vu qu’on avait eu 56 % de possession de balle. Mon collègue (NdlR : Felice Mazzu) a dit que son équipe avait dominé deux tiers du match mais elle a donc dû parfois dominer sans ballon…"

Mais ce qui a le plus comblé le coach en revoyant le match, c’est le soutien des supporters. "Je me suis rendu compte qu’ils avaient chanté de la première à la dernière minute. Et ils étaient 2.000. Je n’avais jamais vu ça pour un déplacement à Charleroi, même l’an passé en playoffs. On sent que quelque chose revit dans le club et chez nos fans. Merci à eux !"