Anderlecht

L'entraîneur prépare le Clasico de jeudi mais n'a pas apprécié la sortie médiatique de Bart Verhaeghe après le Topper.

Après le match de dimanche, le président du Club Brugeois avait laissé planer le douter sur l'honnêteté des arbitres et du VAR. "On a entendu beaucoup de choses après ce match. Et certains ont essayé de nier ce qu'ils ont dit. Mais moi, j'ai toujours expliqué à mes enfants qu'il fallait assumer ce qu'on disait et ne pas essayer de faire croire qu'on ne l'avait pas dit", entame Hein Vanhaezebrouck. "J'ai été surpris par toutes ces déclarations à Bruges. Les soucis avec le VAR, c'est depuis le début de la saison mais je n'entendais pas les Brugeois se plaindre quand c'était à leur avantage. Et là, subitement, tout est remis en question…"

Le coach du RSCA veut maintenant se tourner vers le Clasico de jeudi au Parc Astrid. "Onyekuru et Kara ne seront sans doute pas encore prêts. Je suis confiant pour leur Coupe du Monde mais ce n'est pas encore sûr qu'ils pourront nous aider d'ici la fin de saison. Et on pourrait aussi être privé de Najar. Il est malade et ne s'est pas entraîné lundi et mardi. On verra ce mercredi s'il est de retour et surtout dans quel état."

En cas de victoire contre le Standard dans l'après-midi de jeudi, Anderlecht prendra provisoirement la tête, juste avant le début de match de Bruges à Charleroi. "Mais ça ne mettrait pas de pression supplémentaire aux Brugeois. C'est quand tout le monde a joué qu'on regarde le classement. Il y a évidemment de la nervosité à Bruges mais si le Club bat Charleroi et que c'est match nul dans le Clasico, je pense que Bruges sera déjà champion."