Anderlecht Hein Vanhaezebrouck a profité du stage pour travailler son 3-4-3.

"Le point positif du stage ? Le beau temps." Impossible de conclure une semaine aux Pays-Bas sans un bon mot d’Hein Vanhaezebrouck.

Si le coach a donné de la voix au long des entraînements, il est sorti heureux du stage de son équipe. Il s’est dit "content de tout ce qu’[il] a vu" malgré un groupe "qui se connait déjà bien" de 32 joueurs qui sera dégraissé dans les semaines à venir.

L’accent a été mis sur le travail physique ("On monte en puissance") mais aussi sur la tactique. Vanhaezbrouck n’a pas débuté l’exercice précédent à Anderlecht et n’a pas eu le temps d’apposer sa griffe à l’entraînement sur une longue période de travail.

Tout n’est pas encore en place mais on a observé plusieurs phases de jeu typiques de la philosophie de jeu de Vanhaezebrouck : changement d’aile rapide, construction depuis l’axe de la défense, combinaisons courtes entre trois joueurs, appel/contre-appel de l’attaquant, etc.

"Ça va encore prendre du temps pour que tout le monde soit habitué au système. Certains commencent à le comprendre. Je sais que mes principes et mon système ne sont pas simples. La manière de jouer offre plein de possibilités et d’options. Pour tout reconnaître en situation réelle et à chaque fois faire le bon choix, ça demande du boulot. On a fait un premier pas dans le bon sens."

La saison passée , Pieter Gerkens avait rapidement saisi comment se mouvoir dans le système. D’autres ont eu plus de mal avec ses préceptes et commettent encore des erreurs après plusieurs mois sous ses ordres.

"Certains n’exécuteront jamais correctement ce que je voudrais. Si le fait qu’ils ne jouent pas selon ce que je demande crée des soucis dans le groupe, là tu as un problème. Mais si tu sais que le gars n’est pas parfait tactiquement, il faut que le groupe communique bien. Il peut ainsi faire la différence par d’autres qualités, amener quelque chose de différent à l’équipe au bon moment."