Anderlecht

Le njet de Zulte Waregem à Anderlecht pour Hazard a changé la donne pour Ronald Vargas. Hier, son agent est passé chez Herman Van Holsbeeck pour en savoir plus sur l’avenir immédiat du Vénézuélien. Tout à coup, Vargas ne peut plus partir.

Pourtant, il ne figurait pas sur la feuille de match à Malines et aussi bien contre le Standard que contre Zulte Waregem, il avait déjà été écarté des 18.

Anderlecht a voulu le placer à Zulte-Waregem en échange avec Hazard (plus de l’argent), mais le joueur n’était pas d’accord.

Le 23 novembre , Vargas avait effectué un comeback spectaculaire contre Charleroi. "La seule chose positive de la soirée, disait John van den Brom après la défaite (2-1) au Mambour. Il se rapproche de la forme qu’il avait à Bruges." Monté au jeu très tôt dans le match contre Waasland-Beveren (2-0 avec un but de Vargas), il était même l’homme du match. "Il est de retour, dit Van den Brom. Je suis très content pour lui."

Mais depuis ce 7 décembre, il n’a plus joué une seule minute. En championnat, il totalise… 143 minutes de jeu. Voilà pourquoi il songeait à un départ. Sont intéressés : les New York Red Bulls notamment.