Division 1A

La police anversoise a procédé à l'arrestation de 29 personnes impliquées dans des rixes suite au match de football entre les équipes Beerschot Wilrijk et Antwerp. Quatre des personnes interceptées sont mineures. Deux personnes ont aussi écopé d'un PV judiciaire pour coups et blessures à l'encontre d'un agent de police.

Les incidents ont eu lieu aux alentours du stade de Beerschot après le match. La police est intervenue avec des autopompes et du gaz lacrymogène face à un groupe de 300 personnes, selon les forces de l'ordre. Les agents ont été visés par des jets de pierres. Plusieurs supporters ont été légèrement blessés de même qu'un policier.

En fin de compte, 29 personnes ont été appréhendées, dont quatre mineurs d'âge. Une arrestation judiciaire a aussi été actée pour des dommages à un véhicule policier. Deux PV ont également été dressés pour des coups et blessures sur un agent, selon le porte-parole de la police Wouter Bruyns. Enfin, deux PV administratifs ont été issus à l'encontre d'individus qui ont contrevenu à une interdiction de stade.

Plus tôt dans la journée, neuf ressortissants néerlandais avaient été interceptés, suspectés par la police de vouloir semer le désordre. Les agents avaient découverts de gants de boxe et une protection dentaire. Le groupe n'a pu assister au match.

© Belga
© Belga
© Belga
© Belga
© Belga


Une banderole antisémite dans le stade

Ce dimanche au Kiel on a pu apercevoir une banderole antisémite. Comment a-t-elle pu rester là ? Et surtout, comment l’Union Belge va-t-elle réagir ? Elle se doit de le faire…

© Photonews