Division 1A Le président de Bruges a pesté contre l'arbitrage vidéo après la défaite de son club contre le RSCA.

Si le match entre Bruges et Anderlecht n'a pas été marqué par une grande qualité technique, on ne peut pas dire qu'il n'y a pas eu de tension entre les deux équipes. Finalement battu 1-2, le leader du classement général voit revenir les Bruxellois à deux points de lui. 

Une fois n'est pas coutume, le président de Bruges, Bart Verhaeghe, est venu parler à la presse après la rencontre. Il a purement mis en cause l'utilisation du VAR dans cette rencontre à enjeu. "Je remarque que notre adversaire du jour a également été avantagé par le VAR contre Charleroi", a déclaré Verhaeghe en fin d'après-midi. "Vous devez constater: soit le VAR n'est pas pro, soit il y a plus que cela. Je n'espère pas mais il faut y penser. Ce n'est pas mon habitude de parler après les matchs mais la, je dois le faire pour défendre mes joueurs et mon staff."
 
"D'autant plus que je pense aux intérêts du football belge en général", a-t-il rajouté. "Cet après-midi, tout le monde a constaté qu'il y avait eu un problème, cela commence à être ridicule. Le but de Teodorczyk était clairement hors jeu tandis que le VAR a été utilisé sur le goal de Diaby. Deuxièmement, nous avons obtenu un penalty sur une faute de Gerkens sur Vanaken mais le VAR n'a rien fait. Très étrange car le VAR a été utilisé sur deux autres phases litigieuses."

Verhaeghe souhaite maintenant que les clubs travaillent afin d'améliorer le VAR. "Le Club de Bruges est déçu ce soir. Nous avons investi beaucoup d'argent avec les clubs et nous voyons aujourd'hui cette histoire ridicule. J'espère que le VAR va retrouver de la sérénité et du professionnalisme afin de faire quelque chose."