Division 1A Les Bruxellois toucheront une prime record s’ils parviennent à dépasser Bruges dans les dix derniers jours de compétition.

Même si les chances ont fortement diminué depuis la défaite contre Ostende à Roulers, Anderlecht peut encore croire au titre. Pour ça, il faudra gagner à Bruges dimanche mais aussi espérer un nouveau couac du Club à Zulte Waregem ou contre Ostende ensuite. Pas simple, mais les Bruxellois ont une grosse motivation pour encore renverser la vapeur : une très grosse prime de titre.

Si le Sporting est champion dans dix jours, chaque joueur touchera 200.000€. C’est plus que lors du dernier titre des Mauves en 2014. Cette année-là, ils avaient reçu 130.000€ chacun.

La différence s’explique par la nette augmentation (30 %) des primes versées par l’Uefa aux participants à la Ligue des Champions, ce que le titre de champion de Belgique assure, rappelons-le. Les clubs touchent plus, les joueurs aussi donc.

À Bruges, la prime sera tout de même un peu moins clinquante. Même si les négociations entre la direction et le comité des joueurs sont toujours en cours, le Club ne veut pas dépasser le plafond de 150.000€ par joueur. Pour l’instant, les Blauw en Zwart qui auront le plus joué palperaient 140.000€ en cas de titre. Les autres tourneront autour de 100.000€. Un joli pactole tout de même.

Outre cette prime de champion, les joueurs peuvent aussi recevoir une autre grosse somme si le parcours en C1 est réussi. Cette saison, chaque Gantois a touché, au minimum, 135.000€ grâce à l’accession surprise en huitièmes de finale de la C1.