Division 1A

Les Carolos ont été humiliés sur la pelouse des leaders.

Le Club Bruges n'a fait qu'une bouchée de Charleroi (6-0) jeudi soir en clôture de la 4e journée des playoffs 1. Avec 40 points, les Brugeois profitent des faux-pas d'Anderlecht (34 points) et de La Gantoise (32 points) pour reprendre 6 et 8 points d'avance sur ses deux plus proches poursuivants dans la course au titre. Charleroi (27 points) est sixième et comptent quatre points de retard sur le Standard (31 points), quatrième.

Les Brugeois ont fait la différence dès la première minute de la première période. Il ne fallait en effet que 42 secondes à Wesley pour tromper Mandanda sur une frappe déviée par Ilaimaharitra. Bruges ne lâchait pas l'étreinte et Diaby, oublié par la défense carolo dans le petit rectangle, doublait la mise (27e). Laxistes en défense, les Zèbres prenaient l'eau de toute part et Vormer plantait le troisième but brugeois (31e). Le Soulier d'Or pensait inscrire un doublé dix minutes plus tard mais l'arbitre Jonathan Lardot annulait le but après à l'intervention de l'assistance vidéo (VAR).

La déferlante brugeoise se poursuivait après le repos et Wesley, bien servi par Vanaken, plantait sa deuxième rose de la soirée (54e) avant que Vanaken (74e) et Refaelov (79e) n'assomment encore davantage une équipe de Charleroi en manque total de confiance. Les Carolos n'ont plus gagné depuis le 19 janvier dernier pour un triste bilan de 7 points sur 36 et voient leur rêve européen s'envoler au fil des semaines.

A noter que Mehdi Bayat est allé trouver les 52 supporters carolos qui avaient fait le déplacement afin de s'excuser et de rembourser leur ticket.

La 5e journée des playoffs 1 débutera samedi à 20h30 avec le déplacement d'Anderlecht à Genk. Dimanche, deux matchs sont au programme : Bruges-Standard (18h) et Charleroi-La Gantoise (20h30).

Les réactions:

Abdoulaye Diaby : "Le 6-0 est impressionnant"

"On a fait un gros match, ce but en début de match facilite les choses. On avait failli le faire contre Anderlecht mais on avait touché l'équerre. Aujourd'hui, on a prouvé que Bruges est toujours présent, le plus important ce sont les trois points. Ivan Leko, le coach, va bien dormir cette nuit. Il avai tà coeur de prouver qu'on était encore bien présents, il a eu sa réponse. Personnellement, je ne me suis jamais senti aussi bien, que ce soit à l'entraînement ou en match. Le 6-0 est impressionnant, on est intraitables à domicile et on met la pression sur Anderlecht. Cela sent bon pour le titre, oui. Ce sont peut-être mes derniers matchs avec Bruges, j'ai eu une discussion avec la direction ils connaissent ma position. Maintenant j'espère finir champîon avec Bruges en fin de saison."

Ivan Leko : " Cette victoire est importante pour les joueurs"

"Tout s'est bien passé aujourd'hui. On avait déjà fait deux bons matchs en play-off mais aujourd'hui, on a pu acter l'efficacité de cette équipe. C'était important de retrouver les bases, de montrer ce qu'on avait déjà créé en phase classique. Cette victoire est importante pour les joueurs, pour les dirigeants. Tout le monde parlait de stress mais on a su rester très calmes aujourd'hui.

Amara Baby : ""Il n'y a pas grand chose à dire"

"Il n'y a pas grand chose à dire aujourd'hui. De la première à la dernière minute, on n'a pas été dedans. On est tombés face à une bonne équipe de Bruges. Ils procèdent vite en contre. Ce but encaissé en début de match? Oui, il y a des choses qu'on ne peut pas expliquer en football. On s'était bien préparés et puis ce but nous tombe dessus. C'est difficile, on a essayé de revenir. Si Bruges est le futur champion? Je pense, c'est difficile de les arrêter, ils l'ont prouvé aujourd'hui."

Mazzu :"Je prends l'entière responsabilité de ce match"

"Je pense que Bruges était largement au dessus de nous aujourd'hui, il n'y a pas eu photo. Je prends l'entière responsabilité de ce match, en ce qui concerne l'aspect tactique, la mise en place. Les joueurs doivent rester positifs, garder les épaules bien larges, la tête bien haute malgré cette défaite. Je le répète mais on n'était pas positionnés de la meilleure des manières, c'était une questions de duels, et aujourd'hui cette responsabilité m'incombe."

Revivez le live: