Division 1A

Le Sporting de Charleroi a retrouvé la victoire après trois mois sans gagner dimanche en s'imposant 2-1 face à La Gantoise en clôture de la 5e journée des playoffs I de Pro League. Vainqueurs pour la dernière fois face à Mouscron le 19 janvier dernier, les Zèbres enregistrent un premier succès en playoffs I. Ils restent toutefois derniers des playoffs avec 30 points mais reviennent à quatre points de la deuxième place occupée par Anderlecht. La Gantoise est 4e avec 32 points et manque l'occasion de passer deuxième.

Battus 6-0 jeudi par Bruges, les Carolos se présentaient devant leur public avec six changements dans leur onze de base. Attentistes dans le premier quart d'heure, ils ont pu compter sur Penneteau et un poteau de Kubo pour rester dans le match. Patients, les hommes de Felice Mazzu ont pris à défaut la défense gantoise lors d'un contre parfaitement mené et conclu par une frappe en pleine course de Fall (22e). Un but qui a perturbé les Buffalos, incapables de se montrer à nouveau dangereux avant la pause.

Déterminée, l'équipe d'Yves Vanderhaeghe a entamé la deuxième période avec deux belles occasions mais c'est une nouvelle fois Charleroi qui a alimenté le marquoir. Sur une passe en profondeur millimétrée d'Ilaimaharitra, Pollet s'est présenté devant Kalinic et a enroulé le ballon du gauche au deuxième poteau pour le 2-0.

Comme souvent en 2018, les Carolos se sont ensuite compliqué la tâche. Une perte de balle a ainsi lancé une offensive gantoise qui s'est conclue par une déviation sur son propre poteau de Dessoleil et une reprise instantanée de Kubo pour la but du 2-1 (60e).

Acculé dans le dernière demi-heure, Charleroi finira par résister et décrocher une victoire libératrice.


Les réactions :

David Pollet : "Il fallait retrouver les bases"

"Après le match face à Bruges, on se devait de réagir. Ce soir, on a eu la réaction, la révolte qu'il fallait pour l'emporter. On le fait difficilement mais c'est la première victoire des play-off. Le coach disait qu'il fallait retrouver les bases, reprendre le schéma qui marchait avec ce 4-4-2. C'est toujours agréable pour un buteur de marquer mais j'ai bien été alimenté. J'ai reçu deux bons ballons, le premier le gardien l'arrête bien et le deuxième je le mets bien. Seul bémol, on s'est fait peur avec ce but encaissé, on a trop reculé en fin de match."

Thomas Foket : "On peut encore faire quelque chose"

"C'est surtout derrière qu'on a pèché aujourd'hui. On avait encaissé un but sur pénalty en quatre matchs et aujourd'hui on en prend deux sur deux occasions, c'est le pire. Malgré tout, c'est encore ouvert, il nous reste cinq matchs à disputer, on a joué trois matchs à l'extérieur, donc on peut encore faire quelque chose. Il faut regarder de l'avant."

Dylan Bronn : "Charleroi nous a punis "

"Il ne faut pas baisser les bras, c'est une période difficile mais il faut rester solide dans la tête. Surtout en première mi-temps, on a retrouvé notre jeu mais on n'a pas su concrétiser et Charleroi nous a punis. On était prévenus, Charleroi attend son adversaire et procède en contres mais on a pas été assez attentifs. Maintenant, il faut surtout penser au prochain match et prendre les trois points.'"

Marco Ilaimaharitra : "Je voudrais remercier les supporters"

"Cette victoire, il nous la fallait, elle fait du bien. Aujourd'hui c'est autant le jeu que le caractère montré qui me fait plaisir. Je voudrais également remercier les supporters qui, malgré notre non match face à Bruges, ont continué à nous soutenir. La réussite nous fuyait, il nous fallait ce déclic et il est survenu aujourd'hui."

Felice Mazzu : "Il y a beaucoup de positif aujourd'hui."

"Je veux d'abord savourer cette victoire et cette sérénité retrouvée. Oui, ce n'est qu'une victoire mais il faut continuer à construire par rapport à ce match. Aujourd'hui, j'ai décidé de mettre des joueurs avec une grosse mentalité, qui travaillent, qui courent sur le terrain. C'est un soulagement aujourd'hui quand je pense à d'où on vient. Cela fait longtemps que nous ne marquions plus beaucoup et longtemps que Gand n'avait plus encaissé deux buts donc aujourd'hui, il y a beaucoup de positif."

Yves Vanderaeghe : "En 2e mi-temps, j'ai vu un non-match"

"Nous avons toutes les raisons d'être déçus ce soir. On a dominé tout le match, on s'est procurés 3 grosses occasions en première mi-temps mais le but est tombé de l'autre côté. En deuxième mi-temps, je n'ai plus vu de match mais un non-match, beaucoup de chutes, des hommes par terre et un public qui se révolte. La seule personne qui s'est laissé influencer c'est l'arbitre en ne donnant que cinq minutes de temps additionnel, c'est évidemment trop peu."



Le direct commenté