Charleroi Francis N’Ganga, qui a fait son retour à l’entraînement ce lundi, devrait quitter Charleroi d’ici la fin du mercato, comme Mata et Tainmont.

Son absence lors du stage de Charleroi à Mierlo, la semaine dernière, n’avait pas vraiment surpris. Elle venait même confirmer une information qui était dans l’air depuis plusieurs semaines : Francis N’Ganga veut quitter Charleroi. Si, faute d’accord trouvé avec un club, le Congolais a fait son retour à l’entraînement du Sporting ce lundi, il n’est qu’en transit au Mambourg. Tout comme pour Clinton Mata et Clément Tainmont, son départ devrait être acté dans les prochaines semaines. Après avoir enregistré quatre arrivées (Rezaei, Nurio, Lukebakio, Ilaimaharitra), le Sporting va désormais dégraisser. Et les trois joueurs précités sont les plus proches de la sortie. Tentative d’explication, au cas par cas.

N’Ganga : le défenseur, qui a vu son option d’un an levée en mars dernier, est encore sous contrat avec le Sporting jusqu’en 2018. Mais les éléments qui laissent présager qu’il n’ira pas au bout de son contrat sont nombreux. Le joueur veut quitter le club et s’offrir un dernier gros contrat, à 32 ans, tandis que le Sporting, lui, a déjà couvert ses arrières en recrutant Nurio Fortuna. "Francis a des sollicitations et on va travailler intelligemment", expliquait Mehdi Bayat la semaine dernière. "Tant qu’il n’est pas parti, il fait toujours partie de la famille."

Tainmont : le Français n’a pas caché ses envies d’ailleurs ces derniers mois et il est à la recherche d’un nouveau défi. "On va tenter de trouver une solution pour lui", glissait Mehdi Bayat. En attendant, le gaucher de 31 ans s’entraîne normalement et le plus sérieusement du monde. Sa mentalité est bonne, comme le prouve son but marqué face à Bochum. "Vous avez vu comme moi qu’il avait fait un bon match et tant qu’il n’est pas parti, il fait toujours partie du groupe", indiquait Mazzù. "Mais il est clair qu’à un moment donné, si son souhait est toujours de partir, des décisions seront prises." La piste Amiens (que Charleroi affronte… vendredi en amical) avait été évoquée par la presse française en début de mercato, tout comme celle menant à Malines. Mais pour le moment, aucun de ces deux clubs n’a fait d’offre qui convenait au club carolo.

Mata : son cas est celui qui a été le plus médiatisé (pour rappel, Anderlecht et Charleroi s’étaient mis d’accord pour un transfert à hauteur de 3,5 millions mais le joueur n’a pas souhaité rejoindre le Parc Astrid). La situation est simple : Mata peut partir s’il se met d’accord avec un club qui offre au moins le montant proposé par le RSCA. "Tout est clair entre nous et il faut juste que toutes les parties soient d’accord", expliquait Mehdi Bayat. "On va tenter de trouver une solution mais rien n’empêche Mata de jouer une année de plus à Charleroi. S’il part, il sera remplacé. Mais s’il reste, on aura la chance d’avoir deux des meilleurs backs droits de Belgique à Charleroi."