Charleroi Charleroi peut remercier Kaveh Rezaei : les Zèbres sortent vainqueurs d’un match aussi triste qu’important.

Le pire moyen de passer son vendredi soir ? Aller voir La Gantoise-Charleroi. Les spectateurs venus se rincer l’œil à la Ghelamco Arena ou ayant préféré se mater le match plutôt que de vibrer devant le nouvel épisode de Koh-Lanta l’ont amèrement regretté.

Seules les dernières minutes, haletantes grâce au court avantage des Zèbres et aux bons arrêts de Nicolas Penneteau, en valaient la peine.

Les Carolos n’auront toutefois pas fait tous ces kilomètres pour rien. La courte victoire arrachée sur la pelouse de la Ghelamco Arena est une bouffée d’air frais pour les hommes de Felice Mazzù.

Ces trois points soulagent Charleroi dans des playoffs qui puaient la dégringolade au classement.

Les Zèbres sont remontés à la quatrième place. Celle dont ils rêvent et qui les emmènerait en Europa League sans se farcir une semaine de football en plus.

Battre Gand était crucial. Les Buffalos, l’équipe de début 2018, sont en pleine crise de confiance et ne parviennent plus à gagner le moindre match. Pire, les hommes d’Yves Vanderhaeghe n’ont pris qu’un point sur les cinq dernières rencontres.

Tout bénef’pour les Zèbres qui ne rêvent que d’une chose : laisser Gand et Genk derrière eux.

Dans le vestiaire après la rencontre, Felice Mazzù s’est certainement tourné vers un seul homme : Kaveh Rezaei. L’Iranien y a été d’un solo et d’une frappe placée (et contrée) pour faire basculer le match. Jusque-là, les Zèbres n’avaient pas eu la moindre action franche.

Sans cette action individuelle, Charleroi n’aurait jamais eu le droit de réclamer les trois points.

Si, tactiquement , Charleroi a été bien organisé avec des lignes rapprochées et un bloc bien compact, footballistiquement, c’était vraiment mauvais.

En deux actions, le Sporting a résumé tout son problème de concrétisation et de justesse.

D’abord sur une contre-attaque menée par Mamadou Fall qui loupe totalement sa passe vers Kaveh Rezaei, seul devant le but. Puis, sur un face-à-face joué de manière inutilement altruiste par Amara Baby.

Passes loupées, longs ballons inutilement balancés devant, tous les soucis de Charleroi ont été mis en exergue dans ce match. Qui fait pourtant beaucoup de bien.