Charleroi

Les statuts de la SPRL ayant racheté le Sporting ont été publiés


CHARLEROI Le jeudi 6 septembre dernier, jour de l’annonce de la reprise du club ayant en fait été signée le vendredi précédent, il était impossible de trouver trace de la constitution du « Group MF » (en anglais et pour Mehdi/Fabien).

C’est via cette société que le duo Debecq-Mehdi Bayat avait déclaré avoir « récupéré » toutes les parts de la S.A. du Sporting du Pays de Charleroi. On peut désormais consulter au Moniteur les statuts de la S.P.R.L. « Group MF », déposés le 12 septembre.

On y apprend qu’elle a été créée la veille. Elle était donc toujours en formation lors de la reprise et même de son annonce. Son siège social se situe à Donstiennes, à la même adresse que la société QNT appartenant à Debecq.

Celui-ci a formé le « Group MF » avec un certain… Robert Bayat, qui n’est en fait autre que Mehdi. Robert est donc son vrai prénom comme l’est Arnaud pour son frère appelé Mogi.

L’objet social de ladite S.P.R.L. est très large. On y trouve entre autres tout ce qui a trait à la gestion d’entreprises, l’organisation d’événements, la restauration, les débits de boissons, l’achat, la vente, la fabrication et l’exportation d’une foule de choses, la possibilité de réaliser des transactions immobilières. Les deux compères disposent d’une belle palette en cas de besoin…

On trouve aussi ceci : toutes opérations relatives à l’activité de manager et/ou agent de sportifs au sens large. Etait-ce pour rassurer Abbas Bayat par rapport à Mogi ? Quoi qu’il en soit, un dirigeant de club ne peut officiellement exercer la fonction d’agent de joueur.

Le capital du « Group MF » est de 20.000 € : 2.000 parts de 10 €. Debecq en détient 1.900 (19.000 €) et… Robert Bayat détient les 5 % restant, soit 100 parts (1.000 €).

Selon cette même clef de répartition et si le montant de 6.000.000 € généralement cité pour la reprise du club est exact, Robert/Mehdi a donc dû lâcher 300.000 €, Debecq, nommé gérant du « Group MF », allongeant le reste (5.700.000 €)…

© La Dernière Heure 2012