Charleroi Le médian, très décevant à Bruges, sera en tribune ce vendredi. Mais il devrait bientôt appartenir au Sporting, pour 2 millions d’euros.

C’est la surprise du noyau communiquée par Felice Mazzù ce jeudi : Dodi Lukebakio sera en tribune pour Charleroi-Mouscron.

Le médian carolo n’a pas été sélectionné par son entraîneur. Il paye sa mauvaise prestation face à Bruges, en Croky Cup. "C’est vrai qu’il n’a pas été étincelant mardi soir et qu’il n’a pas beaucoup aidé Marinos sur le flanc gauche", admettait le coach carolo. "Mais il fait surtout les frais, si je peux m’exprimer ainsi, de la nouvelle concurrence. Avec l’arrivée de Romain Grange, je dois faire un choix pour avoir un banc équilibré."

Où Lukebakio ne s’assoira donc pas, pour la deuxième fois de la saison, après un déplacement à Saint-Trond, fin septembre (ce qu’il n’avait pas compris sur le coup).

Depuis son arrivée à Charleroi, il ne faut pas se le cacher : Lukebakio a alterné le bon et le moins bon. De quoi faire réfléchir le Sporting au moment d’envisager sa levée d’option ? Non. Il semble ne faire aucun doute sur le fait que la direction zébrée paiera les deux millions d’euros d’option d’achat prévus dans le prêt du médian d’Anderlecht. Car la valeur marchande du Zèbre a bien augmenté depuis quelques mois, comme le prouvent les 8 (!) millions proposés par Lille, l’été dernier, pour s’acquérir ses services alors que la saison venait à peine de débuter (comme l’avait révélé Herman Van Holsbeeck il y a peu). Cet hiver encore, certains clubs se sont renseignés pour Lukebakio et sa valeur ne semble pas avoir chuté.

En levant l’option, le club carolo sera à coup sûr gagnant. Soit il intégrera dans son noyau un joueur en pleine progression, soit il fera une belle plus-value au moment de le vendre (même si Anderlecht possède un pourcentage à la revente).