Charleroi Patron de Citroën Racing, Pierre Budar cherche un pilote pouvant gagner partout

À la fin de cette saison, cela fera six ans déjà que Citroën Racing, sacrée de 2004 à 2012 avec Sébastien Loeb, n’a plus remporté de titre mondial en rallye.

Depuis le départ du nonuple champion, les Chevrons n’ont plus gagné que huit épreuves mondiales en cinq ans et demi.

Aujourd’hui, il est temps que cela change. La direction de Citroën Racing a changé en début d’année, Kris Meeke s’est fait virer après une énième cabriole au Portugal et la politique sportive de l’équipe a aussi été revue comme nous le confirme Pierre Budar, le successeur d’Yves Matton à la tête des Rouges.

"En 2019, il sera nécessaire que Citroën soit capable de gagner partout et donc de viser les titres mondiaux pilotes et constructeurs, explique le nouveau boss français. Pour cela, notre priorité aujourd’hui est d’engager un pilote capable de s’imposer sur tous les terrains. Craig (Breen) et Mads (Ostberg) peuvent signer des coups d’éclats mais n’ont pas la maturité pour jouer devant partout. Ils ne répondent donc pas à notre premier critère de sélection."

Sur le marché, il n’en existe que deux, Ott Tanak étant déjà lié à Toyota : Sébastien Ogier et Thierry Neuville. "Il est clair que tout le monde veut un pilote de ce niveau dans son équipe. À cette époque, on négocie."

Mais Citroën a-t-elle désormais les moyens de s’offrir un pilote de ce rang ? L’an dernier, Ogier voulait 6 millions et Citroën ne lui en avait proposé que la moitié… "Je vous le répète. J’ai le budget pour gagner le championnat. Quitte à ne faire rouler que deux voitures."

Il est également impératif d’attirer un gros poisson dans ses filets pour garder le soutien d’Abu Dhabi, en fin de contrat et peu ravi des récents résultats…