Charleroi Dorian Dessoleil ne s’attend pas à un match facile mais se montre confiant…

Quand tu es défenseur central et que tu t’apprêtes à te rendre au Club Bruges cuvée 2017-2018, tu sais que tu vas passer une soirée mouvementée et compliquée. Que pendant plus de nonante minutes t’attend un dur combat physique. Voilà une perspective qui ne semble pas trop perturber le Zèbre Dorian Dessoleil…

"Rien n’est facile dans les playoffs 1, explique l’intéressé. Chaque match est compliqué. C’est pour cela que cette compétition a été mise en place. En ce qui nous concerne, le bilan comptable n’est pas très bon depuis le début des playoffs. Pourtant le groupe montre de la combativité et de l’envie d’aller chercher des points."

Une mentalité irréprochable qui avait permis aux Carolos de prendre un point dans la Venise du Nord lors de la phase classique.

"On peut refaire la même chose, ajoutait le défenseur central hennuyer avant de prolonger sa réflexion : "Et même faire mieux. Ce 3-3 à Bruges ne représentait pas un match parfait. On peut gommer nos erreurs et revenir à Charleroi avec les trois points. Tout doucement, on monte en puissance dans ces playoffs. On retrouve nos valeurs. Elles avaient un peu disparu à la fin de la phase classique. Peut-être que sans s’en rendre compte, nous avons un peu levé le pied une fois notre place dans le Top 6 acquise."

Et le fait de défier le 12e homme brugeois qui installe une grosse pression sur les adversaires du Club et sur l’arbitre n’effraie pas Dorian…

"Quand le match commence, je m’installe dans ma bulle et je ne fais pas attention à ce qui se passe dans les tribunes. Chaque joueur aborde à sa manière les matches. Moi je marche comme cela."

Une attitude qui permet à Dessoleil de réaliser une bonne saison…