Charleroi L’arrière-garde de Charleroi, la deuxième meilleure de la phase classique, a complètement pris l’eau durant les playoffs.

Le contraste est saisissant. Entre la défense solide et robuste de Charleroi en phase classique (30 buts encaissés en 30 matches, seul Gand avait fait mieux avec 27) et celle qui semble prendre l’eau très facilement durant les PO1, il semble y avoir un monde d’écart.

Comment expliquer cette tendance qui a coûté gros aux Zèbres.

(...)