Charleroi

Charleroi reçoit Zulte Waregem samedi soir avec la ferme intention de récolter ses trois premiers points en PO1.

PO1. Episode 4. Avec un bilan de 2 points sur 9, malgré deux rencontres déjà jouées, le Sporting Charleroi se doit de remporter sa première victoire, ce samedi soir, face à Zulte Waregem. "Oui, la victoire est impérative", indiquait Damien Marcq en conférence de presse ce vendredi. "On est dans une situation mathématique compliquée et on doit élever notre niveau de jeu pour pouvoir rivaliser avec les équipes de PO1."

En début de playoffs, Charleroi s'était fixé un objectif : l'Europe. Cela n'a pas changé. "On s'est peut-être mis une pression nous-mêmes en se fixant la quatrième place comme objectif. On doit maintenant assumer le fait que nous sommes dans la cour des grands. Nous sommes évidemment la petite équipe des PO1, il n'y a pas à rougir en disant cela. Mais on veut montrer qu'on est capable de rivaliser avec tout le monde."

Une réflexion partagée par Felice Mazzù. "La victoire sera importante, ce samedi, par rapport à l'objectif que nous nous sommes fixés. Mais on ne doit pas se mettre de pression inutile. On doit essayer de rester dans le positif." Même avec les attaquants, qui ont du mal à trouver le chemin des filets ces derniers temps. "On a essayé de les mettre en confiance cette semaine, en leur faisant prendre du plaisir et en essayant de leur faire marquer des buts. On sait que Pollet, Bedia et Harbaoui sont de bons joueurs et que ça va revenir. Il n'y a rien de mal fait pour le moment."

Pour la rencontre face à Zulte Waregem, "une équipe qui joue le coup à fond", Felice Mazzù a sélectionné 20 joueurs, dont Enes Saglik, qui fait son retour après 8 mois de blessure (ligaments croisés du genou). Tout le reste du noyau est fit, sauf Jordan Remacle (entorse du genou), qui devrait reprendre les entraînements collectifs la semaine prochaine.