Charleroi En voulant aller chercher la victoire à 1-1, Charleroi a vu grand et s’est fait punir.

Bis repetita. Comme la semaine dernière contre Waasland-Beveren, c’est dans les dernières minutes de la rencontre que Charleroi a flanché. Et paradoxalement, les Zèbres ont encaissé le but du 1-2 au moment où ils étaient le mieux dans la rencontre. Cruel.

"À 1-1, on a voulu continuer à pousser, car on sentait que Bruges était sous pression et qu’il y avait moyen d’aller chercher la victoire", avouait Amara Baby après le match. Et pour le même prix, cette victoire aurait pu être au bout si Horvath n’avait pas sorti un arrêt miraculeux devant Cristian Benavente.


"Si l’on avait marqué ce but, on aurait parlé d’un super match de Charleroi, donc je ne pense pas qu’il faille tirer une conclusion négative, relativisait le capitaine Javier Martos. Mais je pense qu’on a manqué d’efficacité en zone de conclusion, continuait le défenseur espagnol. On se crée plusieurs occasions d’aller chercher la victoire. Alors que Bruges ne s’en est créée qu’une et elle a terminé au fond. C’est là qu’on doit encore grandir."


Felice Mazzù allait dans le même sens. "On a mis le feu avec nos changements et sans Horvath, on aurait mené 2-1, indiquait le coach carolo. Mais malheureusement, on a commis les mêmes erreurs que face à Waasland-Beveren, en fin de rencontre. Parfois, il faut se contenter d’un point et l’on s’est peut-être trop projeté vers l’avant, ce qui a libéré des espaces pour Bruges. Les courses défensives devenaient donc très longues pour mes joueurs, qui avaient déjà beaucoup travaillé."

Et cela a provoqué le deuxième but brugeois (Baby et Marinos sont un peu trop courts pour contrer le tir de Limbombe, qui est effleuré par Martos). "On a manqué de maturité, résumait Mazzù. Ce match, combiné à celui de la semaine dernière, est la preuve qu’on doit encore grandir au niveau de la gestion de match et de l’expérience."

Des qualités qui animent bel et bien le collectif brugeois, impressionnant, surtout en première période, où les hommes de Leko ont fait preuve d’une justesse technique exquise. "Bruges a prouvé qu’elle était bien la meilleure équipe de Pro League . Dans le contenu et dans la possession, leur victoire est méritée. Mais au niveau des occasions, c’est vrai, ce n’était peut-être pas le cas."

Après un 2 sur 9 qui vient contrebalancer le début de saison parfait de Charleroi (15 sur 15), le déplacement à Saint-Trond sera d’une importance capitale. Non seulement il aura lieu face à un concurrent direct pour le Top… 3, mais il pourrait permettre au Sporting de ne pas "tomber dans une spirale négative".

"On doit gagner à Saint-Trond pour reprendre notre marche en avant", expliquait Amara Baby. "Ce sera un match compliqué face à une équipe qui est en forme et qui joue bien au football, terminait Martos. On doit accepter le fait qu’on ne gagnera pas tous nos matchs. Mais il y a des matchs où il est important de faire un résultat. Et ce déplacement (NdlR : qui aura lieu vendredi prochain) en fait assurément partie…"