Charleroi

Du soleil et des sourires. La bonne humeur est de mise à Charleroi., qui a retrouvé la victoire à deux reprises lors des trois derniers matches. Mais il n'y a pas que les résultats qui satisfont Felice Mazzù.

Le coach zébré peut en effet compter, pour une des rares fois de la saison, sur un groupe totalement au complet. "Cela fait plaisir", avouait évidemment le T1 carolo, dont les hommes affrontent Bruges avec un évident goût de revanche après le 6-0 concédé il y a trois semaines.

"Après cette défaite, on a beaucoup parlé. On a remis des choses en place. Moi, dans ma carrière de coach, je n'avais jamais encaissé six buts avec autant de largesse. J'espère que ça a fait aussi mal aux joueurs que moi ça m'a fait mal."

Si mentalement, ce match a été compliqué, depuis lors, Charleroi va beaucoup mieux. "On a essayé de retirer le positif", souligne Mazzù. "Au contraire de Bruges, qui est dans une période de doute. Mais Bruges reste Bruges et est toujours premier. On va rencontre une équipe qui joue pour être championne donc ce sera tout sauf évident. Mais on est à la maison et on aura l'objectif de les bousculer un maximum."

Dèsle début de match qui s'annonce capital. "Surtout pour le rapport de force qui va s'installer", admet Mazzù. "Cela permettra d'annoncer clairement nos intentions."

Qui seront d'engranger un résultat positif pour continuer à rêver d'Europe.