Charleroi Pour Charleroi, l’Europe passera par une victoire face aux Rouches et une défaite de Genk à Anderlecht. L’espoir est mince...

Quel gâchis ! Après avoir porté pendant de longues semaines le costume de dauphin du Club Bruges et terminé la phase classique à la troisième place, le Sporting Charleroi possède de grandes chances de terminer la saison les mains vides. Le ticket européen que les Zèbres convoitaient depuis des semaines s’est éloigné, peut-être définitivement, après la défaite, logique, face au Racing Genk.

À nonante minutes de la fin des playoffs 1, le Sporting n’a plus son sort entre les mains. Seul un succès face au Standard, lors de la dernière journée, pourrait permettre aux Carolos de participer au barrage face au vainqueur des PO2 avec à la clé une qualification européenne. Mais pour que ce scénario idéal se mette en place, une défaite de Genk à Anderlecht est aussi obligatoire.

Mais pour prendre la mesure des Rouches, les hommes de Felice Mazzù devront gommer de leur jeu les erreurs et imprécisions présentes dans le Limbourg… "Je pense que la victoire du Racing est méritée par rapport au résultat sec, analysait le T1 carolo. Mais par rapport à ce que Charleroi a montré, la défaite est lourde dans les chiffres. Je ne pense pas que les joueurs, sur ce qu’ils ont montré dans le contenu, méritaient de prendre quatre buts. Mais au final, la défaite est là. Le grand mérite en revient à Genk qui a fait son travail, mais je trouve qu’on méritait mieux dans les chiffres."

Ce que Charleroi n’est pas parvenu à faire régulièrement en PO1....

"C’est dommage de se retrouver dans les playoffs 1 comme on l’est pour le moment après la saison effectuée par l’équipe, après ce que les joueurs ont montré pendant toute la saison, expliquait le mentor des Zèbres. Maintenant, l’adversaire de ce dimanche est meilleur, comme celui du match précédent (NdlR : le Club Bruges). Cela n’excuse pas les erreurs défensives commises par mon équipe. Des erreurs qui n’existaient pas dans le passé. Cela n’excuse pas le manque de concrétisation car on se crée des situations. Mais je pense que les joueurs donnent tout ce qu’ils ont. C’est le principal. Rien que pour cela, je trouve qu’il faut les laisser tranquilles. On va essayer de bien terminer les playoffs 1. Car malgré tout ce qui nous arrive, on a encore une chance d’accrocher la 5e place. Contre le Standard, on devra encore tout donner. On a encore de l’honneur, de l’envie et j’espère qu’on bouclera les playoffs avec une grosse prestation et qu’on pourra sauver ce qu’il y a encore à sauver."

Lors d’un match qui sera, comme toujours, spécial à cause de la rivalité entre les deux clubs wallons. "On ne va pas commencer à parler de rivalité avec le Standard, terminait Felice Mazzù. On a un match important la semaine prochaine. On va tout faire pour le gagner. Que cela soit le Standard ou Jamioulx, je m’en fous complètement. Je ne vais pas commencer à faire des articles de presse car c’est le Standard."