Charleroi Pour Mehdi Bayat, débuter par un déplacement au Standard est un "bon calendrier".

"Venez, on fait le selfie des PO1 ." 
Mehdi Bayat aime ces moments et ne le cache pas. Voir son Sporting côtoyer le gratin du football belge, c’est une grande fierté pour lui.

Même si ces dernières semaines, Charleroi déçoit. "Mais je reste positif", assure-t-il. "Je ne vous cache pas que je suis content que la phase classique soit terminée. Nous étions dans une mauvaise passe. Depuis la victoire à Mouscron, ça n’allait plus du tout. Quelque chose ne tournait pas rond dans les têtes. Je pense tout simplement que Charleroi doit redevenir Charleroi, à tous les niveaux. Surtout dans les têtes."

Et le Sporting devra être au top dès la première journée et ce déplacement au Standard. "C’est un bon calendrier, qui commence et se termine bien", indique dans un sourire l’administrateur délégué carolo. "C’est le genre de match qui va amener une motivation naturelle et nous permettre de directement marquer le coup. Pour nos supporters, c’est magnifique. Le Standard, qu’il remporte la Coupe ou non, a une revanche à prendre sur les deux ou trois dernières saisons et le résultat de ce match sera déterminant pour la suite, où il n’y aura que des matches de gala. Et c’est là que nous allons voir si nous avons la maturité pour nous mêler à la lutte."

Car Charleroi ne veut pas faire de la figuration dans les PO1. "Je serai déçu de ne pas être dans le T op 3 en fin de PO1 . Et je rappelle qu’on a toujours gagné au moins une place lors de chacune de nos participations."

Et si c’est une nouvelle fois le cas cette saison, les Zèbres termineront deuxièmes. Mais l’Europe les comblerait déjà.