Charleroi Mehdi Bayat l’avoue : si l’indisponibilité de Penneteau perdure, Charleroi devra transférer un nouveau portier.

"Je savais que vous alliez me poser la question…"

Mehdi Bayat n’est pas dupe. Après la rencontre de ce samedi et la prestation moyenne de Parfait Mandanda (dont le contrôle raté a failli coûter cher), il savait que le recrutement (ou non) d’un gardien serait l’un des sujets chauds. Et il ne l’a pas éludé.

"Je ne vais pas fuir mes responsabilités. Faut-il remettre toute la responsabilité de la défaite de ce match sur le dos de Parfait Mandanda ? Non, il ne mérite pas ça. Son erreur peut arriver à tout le monde… et n’a pas porté préjudice. Mais en vérité, la question n’est pas liée à Parfait mais plus au rétablissement de Nicolas Penneteau. Si l’on sent que l’hernie discale de Nico va prendre plus de temps qu’espéré, fatalement on devra aller chercher un gardien. J’espère donc que mon st aff médical pourra répondre à cette question prochainement… "

Pour le reste, Mehdi Bayat n’est pas alarmiste. Au contraire. "On a vu une belle équipe de Charleroi. Même si l’on s’attendait à autre chose quand Rezaei et Perbet (dont les entrées avaient été… réclamées par le public) sont montés au jeu. Il faut se poser les bonnes questions mais, à ce niveau-là, c’est le job du coach. Pour rester positif, je dirais que l’an dernier on a commencé la saison avec un quinze sur quinze puis on a été beaucoup moins bons par la suite. Je ne m’inquiète pas trop et je me dis qu’on peut rater notre premier match... si l’on relève la tête intelligemment. Car je n’ai pas changé d’avis : je reste persuadé que ce groupe est plus fort qu’à la saison passée, même s’il y a encore des réglages à faire."