Charleroi

Charleroi tient son nouveau gardien. Comme nous vous l’indiquions dans notre édition de ce lundi, Rémy Riou (31 ans) s’est engagé pour deux saisons (plus deux en option) avec le Sporting de Charleroi. 

Un choix que Mehdi Bayat a commenté dans Le Grand Débrief (Proximus 11/La DH). "Ce ne sont pas les qualités de Parfait Mandanda qui ont conditionné l’arrivée de Riou mais bien la blessure de Nicolas Pennetau", a répété l’administrateur-délégué du Sporting. "La réalité est qu’aujourd’hui, il sera très difficile pour Nicolas Penneteau de revenir d’une hernie discale à 37 ans. Il a d’ailleurs été le premier à être au courant de l’arrivée de Riou." Dont le profil ressemble fortement à celui du Corse. "Il a une grande expérience et lorsque j’ai pris mes renseignements sur lui, je n’ai entendu que du positif."

Alors qu’autour de Parfait Mandanda, le climat l’est beaucoup moins… "Le fait d’avoir été deuxième gardien aussi longtemps a peut-être desservi Parfait. Un gardien a besoin de temps de jeu, ce que Mandanda n’a pas beaucoup eu ces derniers mois." Et tenir toute une saison avec Mandanda et les jeunes Baume (21 ans), Imbrechts (16 ans) et Bochicchio (20 ans) n’était pas envisageable. "J’ai un traumatisme en moi depuis l’année où nous sommes descendus en deuxième division", avoue Mehdi Bayat. "Les jeunes gardiens n’avaient pas répondu présents et je ne voulais pas qu’une telle situation se produise."

Ce qui explique l’arrivée de Riou. Comme numéro 1 ? "Il a le profil pour devenir numéro 1 mais je dirais que nous avons trois gardiens qui ont les qualités pour cela", estime Mehdi Bayat. "Ce sera à Felice Mazzù de faire ses choix." Entre… trois gardiens français. "On a regardé ce qui était faisable pour nous en Belgique mais nous n’avions pas une garantie de résultat", estime le dirigeant carolo. "Tandis qu’avec Riou, on a quasiment une garantie de résultat."

L’avenir nous dira si c’est le cas.

Revivez l'intégralité du Grand Débrief