Charleroi Titulaire pour la première fois de la saison, Francis N’Ganga a vécu un début de match compliqué avant de monter en puissance.

Nurio forfait, c’est Francis N’Ganga qui occupait le poste de défenseur latéral gauche, samedi soir. Forcément en manque de rythme, le défenseur congolais, qui fêtait sa première titularisation de la saison, a connu un début de rencontre compliqué, où il a souvent été dépassé. Avant de monter en puissance au fil de la rencontre et de sauver un ballon très chaud de la tête, en toute fin de rencontre.

Francis, on imagine que ce retour dans l’équipe vous a fait un bien fou...

"Je suis content d’avoir rejoué, en effet. Pour un professionnel, la compétition est la plus belle chose. Mais j’ai un sentiment mitigé à l’issue de ce match. D’un côté, je suis content qu’on ait pris un point et qu’on avance. De l’autre, je suis déçu car quand je vois la qualité de la seconde mi-temps, on méritait peut-être la victoire."

En début de match, on a senti que c’était compliqué pour vous, qui manquez de rythme.

"C’était mon premier match depuis cinq mois donc forcément, ce n’était pas évident. Mais je pense que tout le monde a eu une première mi-temps compliquée. On a eu du mal à se mettre en place et on a manqué d’attention sur le but de Lokeren. Quand on joue le top, on doit être prêt de la première à la dernière seconde."

Justement, plus le match avançait, plus vous avez semblé retrouver vos jambes.

"C’est vrai que je me suis senti de mieux en mieux au fil du match. C’est le rythme qui revenait. L’expérience et le football, je les ai. Mais pour être performant, il me faut des matchs."

Vous espérez donc être titulaire mardi, à Ostende, même si Nurio est prêt ?

"On verra. Le coach fera ses choix. Je pense avoir répondu présent. Je m’entraîne en tout cas pour être prêt à jouer chaque match."

Nurio livre quand même un sacré début de saison…

"C’est bien. C’est un bon joueur. Cela amène de la concurrence, c’est positif. Après, je pense que quand c’est nouveau, c’est tout beau. Et ce qui est plus ancien fait un peu partie des meubles. Ce que réalise Nurio, je l’ai fait durant maintes et maintes saisons."

C’est frustrant, quelque part, d’être un peu mis de côté ?

"Il y a de cela. Mais on reste professionnel. L’important est d’aider l’équipe quand elle en a besoin. Je suis un guerrier et je ne vais rien lâcher."

Vous l’avez prouvé. Et on a l’impression que certains pourraient s’inspirer de cette mentalité.

"Peut-être. Je suis un ancien et je suis là pour passer les bons messages. C’est un rôle qui me tient à cœur. Il y a certains joueurs qui sont encore très jeunes et qui ont à apprendre des plus anciens. J’essaie donc de les aider, pour le bien de l’équipe."