Charleroi Tout comme Gholizadeh, le prometteur médian de 21 ans fait partie des priorités du Sporting pour le mercato estival

La saison se termine à peine que Charleroi prépare déjà la suivante et son mercato estival. Au début du mois, nous évoquions l’intérêt du Sporting pour Ali Gholizadeh, l’ailier iranien de 22 ans évoluant à Saipa (D1 iranienne). Un joueur rapide et technique (gaucher évoluant sur le flanc droit) pour lequel l’AZ Alkmaar a également de l’intérêt et à qui le Sporting a déjà proposé un contrat de deux ans (+ 2 en option).

Mais il n’est pas le seul joueur de Persian Gulf League que Charleroi suit de très près. L’autre piste se nomme Omid Noorafkan. Si ce nom ne vous dit sans doute rien, son club, lui, va vous rappeler quelque chose. Le médian de 21 ans évolue en effet à l’Esteghlal Téhéran, le club où jouait encore… Kaveh Rezaei, la révélation zébrée du championnat.

Depuis plusieurs mois déjà, le Sporting a jeté son dévolu sur ce gaucher polyvalent, capable d’évoluer en numéro 6, en numéro 8 mais aussi sur le flanc (comme médian gauche) ou en défense (il a évolué comme latéral gauche durant une bonne partie de la saison). Et les rapports du scouting qui ont atterri au Mambourg sont excellents.

Auteur d’un but et un assist en championnat, Omid Noorafkan est un espoir en Iran. International pour la première fois en mars dernier, il fait partie des 35 joueurs présélectionnés par Carlos Queiroz… au même titre que Gholizadeh et Rezaei.

Mais qui dit espoir dit forcément intérêt. Et le Sporting doit batailler avec d’autres clubs. Mais l’expérience positive de Kaveh Rezaei et la présence quasi quotidienne de Mehdi Bayat (qui parle perse) au Sporting sont des raisons qui pourraient pousser Noorafkan à choisir le Sporting. L’arrivée possible de Gholizadeh pourrait également avoir du poids dans la décision du médian. Et le Sporting espère régler son cas avant le Mondial.

En début de saison prochaine, il pourrait donc y avoir trois joueurs Iraniens à Charleroi. Reste à savoir s’ils s’adapteront de manière aussi rapide et impressionnante que Kaveh Rezaei…