Charleroi À Gand, vendredi, Charleroi a gardé le zéro pour la première fois depuis deux mois.

"La défense a fait un super travail !"

Cristian Benavente ne s’y trompe pas. Au moment d’analyser la victoire de Charleroi à Gand, le médian carolo pointe le doigt sur le secteur défensif zébré. Un secteur qui a souffert ces dernières semaines (15 buts encaissés en PO1) mais qui a signé, vendredi, sa première clean sheet depuis plus de deux mois (le 3 mars contre Saint-Trond, 0-0).

"Cela faisait longtemps et je peux vous dire que cela fait un bien fou", avouait Nicolas Penneteau, tout sourire, après la rencontre. "On prend encore plus de plaisir quand il y a une grande attente. On savait qu’on devait retrouver cette assise défensive qui a toujours été notre force."

Et les Zèbres l’ont fait. "En allant chercher l’adversaire plus haut", précise le portier corse, qui a été l’auteur de deux arrêts décisifs et qui a été sauvé une fois par son poteau. "Cela fait encore plus plaisir quand cela se passe comme cela mais faire des arrêts, cela fait partie du job pour un gardien. Mais tout seul, un gardien ne peut rien faire."

La preuve avec ces deux sauvetages sur la ligne de Francis N’Ganga qui s’est substitué à Penneteau pour ne pas que Charleroi encaisse. "J’étais au bon endroit au bon moment, tant mieux", souriait l’arrière gauche congolais. "Je suis content de pouvoir aider mon équipe de la sorte, même si parfois on a besoin d’un brin de réussite.."

Mais il n’y a pas que sur la ligne qu’il a été décisif. Face à Simon et Kalu, N’Ganga a été impérial. "Ce sont des joueurs que je connais bien et il faut toujours être vigilant avec eux. Ce n’est pas facile de les contrer mais j’y suis parvenu."

Tout comme Stergos Marinos, excellent, sur l’autre flanc. "Il fallait rester proche des attaquants gantois pour ne pas leur laisser d’espaces et avec Mama (Fall) et Cristian (Benavente), on a bien géré cela. Ne pas encaisser est vraiment très positif", expliquait le Grec. "Cela va nous donner de la confiance. J’espère qu’on pourra continuer sur cette lancée."

Dès jeudi, face à Bruges ? "Il faudra continuer à jouer de manière décomplexée", terminait Penneteau. "La défaite à Anderlecht nous a ouvert les yeux sur le fait qu’on pouvait très bien poser des problèmes à nos adversaires en jouant plus haut, tout en gardant la volonté de ressortir rapidement. On a retrouvé un peu de fraîcheur."

Qui sera peut-être la clé d’une qualification européenne…

Maxime Jacques (avec C. V.)