Qui est vraiment Mehdi Bayat ?

Manu Salvé Publié le - Mis à jour le

Charleroi

À la rencontre de Dr Robert et Mister Mehdigholi…

CHARLEROI Si on nous avait dit il y a quelques mois que Mehdi Bayat gérerait aujourd’hui le Sporting… On a sans doute sous-estimé quelqu’un ayant vécu dans l’ombre de ses parfois encombrants oncle et frère. L’homme avait sans doute aussi caché son jeu…

« Tant mieux si on m’a sous-estimé, ce que je ne dirai pas moi-même car ce serait prétentieux. Je n’ai pas besoin d’être mis en vitrine et ça ne va pas changer », explique l’intéressé. « J’ai vu comment mon oncle et mon frère ont été surmédiatisés, avec les bons et les mauvais côtés. Je me nourris de l’expérience des autres et je n’ai pas besoin de commettre une erreur que quelqu’un a déjà faite pour savoir que c’en est une. »

Les statuts de la société qu’il a fondée avec Fabien Debecq afin de reprendre le RCSC recelaient l’une ou l’autre surprise : « Mais non… L’objet social nous laisse une large palette de possibilités. Notre SPRL pourrait très bien revendre un jour ses parts du Sporting et se lancer dans autre chose... Concernant les activités de « management » sportif, il n’est pas question que l’un de nous soit agent ! Il s’agit de gérer des joueurs dans le cadre du club uniquement. »

Dans lesdits statuts, c’est d’un Robert et non d’un Mehdi dont il est question : « En France, on a conseillé à ma famille de prendre des prénoms français pour faciliter nos naturalisations. J’avais cinq ans et je n’ai pas tout compris… J’ai dit Bob et c’est devenu Robert. Plus âgé, Mogi a eu le réflexe de prendre un dictionnaire et a opté pour Arnaud. Mon vrai prénom d’origine n’est pas Mehdi mais Mehdigholi, la dernière partie étant un diminutif courant en Iran. »

Avant d’investir au Sporting, Mehdi était déjà dans les affaire, discrètement : « J’ai une société immobilière que je voyais plus comme un loisir et je suis actif, avec mon père, dans l’export vers l’Iran de matériaux de construction. Mais désormais, je me consacre entièrement au club ! »

"Mon oncle peut s'exprimer"

Un tombeur, le Mehdi Bayat ? « On m’a collé une étiquette de sorteur, de playboy. Je sors rarement et j’évite Charleroi. Je suis un peu plus sorti quand je suis arrivé ici seul, à 23 ans. Depuis que j’ai rencontré ma femme, on sort avec ses amis. »

Contre Genk, Mogi a joué les maîtres de cérémonie : « Si les choses sont claires, notamment pour le personnel du club, qui sait qu’il ne peut décider de rien, il n’y a pas de problème… Quand Mme Vanden Stock fait la même chose à Anderlecht, on ne dit rien ! »

Les choses ne risquent donc pas de changer : « Cela faisait longtemps que Mogi n’était plus venu voir un match à Charleroi. Il a retrouvé des gens qu’il était content de revoir et inversement. Et puis, il a droit à certaines largesses en tant que frère de l’administrateur-délégué. Il est aussi très bien reçu à Mons, Genk, Waregem et dans tous les autres clubs avec lesquels il travaille. Je laisse les gens qui le souhaitent fantasmer mais il faudrait quand même arrêter avec ça. »

Quant à son oncle, il a tout récemment accueilli quelques supporters afin de discuter de sa gestion passée. Dans l’invitation, Abbas confiait ses doutes quant aux capacités de la nouvelle direction : « Plusieurs personnes m’en ont parlé. On est en démocratie et c’est donc son droit de s’exprimer, de dialoguer. Je me demande quand même pourquoi il ne l’a pas fait plus tôt… »

Manu Salvé

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est le moment ou jamais de signer un contrat ou de prendre un engagement dans votre cadre professionnel.

Taureau

Vous risquez de manquer de tact à l’égard de votre partenaire. Ce dernier vous le dit sans détour.

Gémeaux

Vos relations professionnelles ne sont pas facilitées. Vous n’êtes pas décidé à faire la moindre concession.

Cancer

Votre relation sentimentale est au beau fixe. Si vous êtes seul, vous vous créez facilement des occasions de faire des rencontres.

Lion

Vous êtes émotionnellement plus sensible ou fragile. Vous ne cherchez plus à dissimuler vos sentiments.

Vierge

Vous savez argumenter lorsqu’il s’agit de défendre vos intérêts ou une cause qui vous tient à cœur.

Balance

Vous baissez votre garde et êtes prêt à faire des concessions pour plaire aux autres. Mais pour combien de temps ?

Scorpion

Vous mettez les bouchées doubles au travail. C’est le moment de prendre la place qui vous revient.

Sagittaire

Vous risquez de commettre une erreur de jugement ou d’interprétation. Vous repartez avec une idée fausse en tête.

Capricorne

Une relation devient rapidement très explosive. Vous dictez votre loi. Vous ne faites aucune concession.

Verseau

Quelques problèmes domestiques surgissent sans crier gare. Vous n’avez rien vu venir.

Poissons

Attendez un peu avant de prendre une décision sur laquelle il vous sera impossible de revenir plus tard.

Facebook