Charleroi Les Zèbres ont très bien gagné leur vie cette saison…

En plus d’être une réussite sportive, cette saison sera également une réussite financière pour le matricule 22, même si Mehdi Bayat tient à relativiser les choses.

Avant de commencer les playoffs 1, les comptes du Sporting affichaient déjà un bénéfice de 500.000€. Tout ce qui est venu par la suite fera gonfler ce montant, même si de nombreuses primes ont été payées.

À demi-mot, Mehdi Bayat confirme un montant d’un million d’euros de primes payées cette année aux Zèbres, dont près de la moitié comme prime collective suite à la qualification européenne !

"Cette année, je pense que Charleroi est peut-être le club belge qui a payé le plus de primes à ses joueurs", dit Mehdi Bayat, qui n’avait pas hésité à doubler, voire à tripler les primes à plusieurs occasions en cours de saison. "Bien sûr, cette participation aux playoffs a permis au club d’enregistrer des recettes. Mais elles ont été en grande partie redistribuées aux joueurs, afin de leur prouver que le club est bien derrière eux !"

C’est également cet argent frais qui permettra à Charleroi de conserver ses meilleurs éléments. "Car aujourd’hui, il est devenu financièrement intéressant d’être un joueur de Charleroi ! C’est aussi cela qui a changé depuis le départ de garçons comme Pollet, Kaya et Milicevic. Kaya et Pollet étaient bien à Charleroi avant d’obtenir un transfert. Regardez où ils sont maintenant…"

C’est aussi ces exemples qui pourraient inciter Dewaest et Kebano à rester encore un peu dans un club où il fait bon vivre…