Division 1A

Vendredi dernier sur la pelouse du Freethiel, Mehdi Carcela avait été expulsé en toute fin de match par Mr Van Driessche. Le Parquet lui avait proposé lundi une suspension de 3 journées et une amende de 3000 euros, ce qui avait été refusé par le Standard.

Mehdi Carcela a en effet été suspendu deux matches (+2000 euros d'amende) mardi par la commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA). L'international marocain manquera les deux prochains matches du Standard. Le stratège des Rouches sera donc absent face au Cercle de Bruges le 11 août et Lokeren le 18 août.

Le parquet avait réclamé trois journées de suspension (et 3000 euros d'amende) pour la faute de Carcela, qui n'était pas présent mardi au siège fédéral car il est en pleine préparation du match de tour préliminaire de Ligue des champions que le Standard joue mardi soir contre l'Ajax à Sclessin.

Le Standard avait refusé la proposition du parquet et demandé un report d'audience vu la proximité de son match contre l'Ajax, mais la commission des litiges a refusé. C'est Pierre Locht, directeur juridique du Standard, qui a défendu les intérêts de Carcela mardi.

Carcela a été exclu en fin de match vendredi à Waasland-Beveren dans le match d'ouverture de la 2e journée de championnat de Belgique de football (0-0). Monté au jeu à la 63e minute, Carcela, dont c'était le premier match officiel de la saison, a été exclu à la 89e minute pour une faute sur Boljevic.

Wesley Moraes (FC Bruges) suspendu six matches

L'attaquant brésilien du FC Bruges Wesley Moraes a été suspendu six matches par la commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) qui lui a en outre infligé une amende de 6000 euros. Wesley, sanctionné pour son coup de contre contre le Mouscronnois Katranis dimanche lors de la 2e journée de championnat, manquera donc le topper contre Anderlecht le 26 août.

Wesley manquera les matches contre Courtrai (10/08), l'Antwerp (19/08), Anderlecht (26/08), Zulte Waregem (31/08), Lokeren (14/09) et La Gantoise (23/09). A moins que les Blauw en zwart ne fassent appel, Wesley ne reviendra pas avant le derby contre le Cercle de Bruges fin septembre.

La commission des litiges a suivi l'avis du parquet, qui avait réclamé pareille sanction mardi après-midi. La défense du joueur a ensuite tenté d'obtenir une sanction moins sévère, sans succès.

Wesley Moraes a été renvoyé au vestiaire après dix minutes de jeu dimanche sur la pelouse de Mouscron. L'arbitre Alexandre Boucaut lui a directement montré la carte rouge pour un coup de coude contre Katranis, le défenseur grec de Mouscron. Malgré leur infériorité numérique, les Brugeois ont fini par s'imposer 0-1 au Canonnier.

D'habitude, le parquet fédéral formule une proposition de sanction aux joueurs exclus. Mais cette fois-ci, le parquet n'a pas fait de proposition au Brugeois, considéré comme un récidiviste. Wesley Moraes n'en est en effet pas à son premier passage devant la commissio des litiges. En mai 2017, il devait s'expliquer pour un coup sur le Gantois Mitrovic et en octobre 2016, c'est un coup au visage de l'Anderlechtois Kara qui lui avait valu un détour par l'avenue Houba de Strooper.

En cas d'appel du FC Bruges, le dossier passera vendredi devant la commission des litiges d'appel.

Eric Ocansey (Eupen) suspendu quatre matches

L'attaquant ghanéen d'Euren Eric Ocansey a été suspendu quatre matches mardi par la commission des litiges de l'Union belge de football. Le joueur, qui doit en outre payer une amende de 4000 euros, sera donc absent face à Zulte Waregem (11 août), La Gantoise (19 août), Mouscron (25 août) et le Standard (1er septembre).

Eric Ocansey a été exclu samedi face à Charleroi (1-4) pour une faute sur Ilaimaharitra en début de seconde période. Le VAR a révélé que le Panda avait donné un coup à la tête du Zèbre. L'arbitre Nicolas Laforge a alors brandi le bristol rouge sous le nez de l'attaquant ghanéen.

Le parquet avait proposé quatre matches de suspension lundi. Eupen avait refusé et choisi de venir devant la commission des litiges.

Le club germanophone peut encore contester la sanction. Dans ce cas, le dossier sera traité vendredi par la commission des litiges d'appel.